10 raisons pour lesquelles je quitte votre site en moins de 10 secondes

Pour un site web, chaque visiteur acquis est le fruit d’une quelconque action de promotion de votre part ou de celle de votre équipe.

Vous obtenez des visiteurs naturels de Google grâce à vos efforts de référencement et la qualité de votre contenu. Des visiteurs sont dirigés vers votre site en provenance de Facebook ou Twitter, votre implication sous les médias sociaux en est la cause. Même le trafic direct, que ce soit vos clients, voisins, amis ou autres, est le résultat du bouche à oreille ou de publicité entourant votre site.

Cependant, n’oublions pas qu’une visite ne représente que la première partie de l’équation. Un visiteur acquis à travers le PPC, un concours Facebook ou tout autres formes de publicité doit convertir selon les objectifs de votre site. Si une visite se termine sans conversion, il s’agit d’une perte nette.

Voilà pourquoi il est important de veiller à rassurer votre visiteur afin que, dès son arrivée sur votre site, il se sente en confiance et décide de découvrir ce que votre site offre.

Afin de vous aider à améliorer la confiance perçue de votre site, cet article traitera des principaux éléments pouvant faire fuir vos visiteurs, question de donner à votre une site d’atteindre ces objectifs de conversion.

Des précisions à propos du taux de rebond

Avant de tomber dans le vif du sujet, quelques précisions à propos du taux de rebond.  Cette statistique exprimée en pourcentage vise à identifier le nombre de visiteurs quittant votre site après n’avoir vu qu’une seule page et sans engagement avec le contenu (exemple un évènement ou transaction), soit celle de leur arrivée sur votre site.

Oui, il s’agit d’une des métriques les plus sexy en terme d’analytique web.  Vous avez une idée très précise du contenu qui touche les intérêts de vos utilisateurs, et à l’opposé le contenu qui n’est pas jugé pertinent par votre auditoire.

Quelques précisions :

1-    Il est important de toujours considérer l’objectif d’une page vis-à-vis son taux de rebond : Est-il normal qu’un visiteur quitte immédiatement après avoir vu cette page? Dans le cas de votre page contact ou d’un long article présentant les réponses recherchées, la réponse peut être oui. Dans le cas de votre page d’accueil, ou de vos services, vous aimeriez évidemment diriger votre visiteur plus profondément dans votre site, donc votre taux de rebond devient important.

2-    Différencier vos nouveaux et anciens visiteurs : Le taux de rebond de vos nouveaux visiteurs est beaucoup plus important que celui des visiteurs revenant sur votre site, par exemple pour consulter une information déjà connue. Il est donc important de segmenter ces deux groupes, et d’assurer que vos nouveaux visiteurs sont enclins à aller plus loin sur votre site.

3-    Segmenter selon la qualité des visiteurs : Finalement, ce ne sont pas tous les visiteurs qui ont le même degré d’importance. Un visiteur ayant utilisé un mot-clé très ciblé et pertinent à vos services doit absolument poursuivre sa visite sur votre site, alors qu’un visiteur direct qui vous connaît déjà et présentant un potentiel de conversion limité… et bien, entre les deux je choisirais le premier. Analysez donc votre taux de rebond par vos différents personas en ligne, et bien sûr, concentrez vos énergies sur les groupes les plus importants.

En complément à la statistique du taux de rebond, j’aime bien aussi consulter la donnée intérêt et interaction, sous Audience / Comportement.  Cette mesure peut vous donner un indicateur très précis de l’appréciation de votre site par le visiteur, puisque même s’il visite 1, 2 ou 5 pages, une visite de 10 secondes reste quand même difficile à convertir.

Maintenant que nous avons discuté de l’importance de bien comprendre les nuances du taux de rebond et de l’importance de la durée de visite, allons voir quels pourraient être les éléments déficitaires qui viendront augmenter votre taux de rebond, ou du moins, raccourcir la visite de votre visiteur. Les 10 éléments ici-bas sont choisis parmi les situations que je rencontre moi-même, ou encore provenant des plaintes de mon entourage :

#1 – La lenteur de chargement

La croissance rapide de nos connexions internet à télécharger encore plus de données par seconde est bien sûr positive pour l’internaute pressé de découvrir le web. À l’inverse, cette quasi-instantanéité a également élevé nos attentes, ce qui fait que nous devenons très impatient avec un site web qui prend trop de temps à charger est une porte rapide vers la sortie.

Qu’est-ce qui est trop lent ? Difficile à quantifier, par contre vous pouvez rouler des tests avec Pingdom.com, et voir comment votre site se mesure à la moyenne. Dans l’exemple ici-bas (site LesAngesduDodo.com), on sait qu’il y a du travail à faire :

#2 – Trop de publicité vis-à-vis le contenu

Rien de mal à vouloir monétiser votre site web, cependant la publicité ne doit pas primer sur votre contenu. Si je visite votre site pour la première fois et que je n’arrive pas à dissocier votre contenu principal des annonces AdSense qui se fondent dans le texte dans le but de m’inciter à cliquer la pub par erreur, il est certain que je quitte votre site rapidement.

#3 – La page de destination ne correspond pas à mon intention

Si vous gérez des campagnes Google AdWords, vous connaissez probablement déjà l’importance de diriger votre visiteur payant vers une page de destination répondant à sa requête. Sinon, votre visiteur quitte presque inévitablement, et le prix payé pour ce visiteur est gaspillé.

Assurez-vous que votre stratégie de mots-clés SEO est bien alignée avec les pages de votre site, et ultimement, selon le cycle de recherche auquel votre visiteur est rendu. Si comme internaute je suis à l’étape de recherche d’une évaluation sur un produit quelconque, votre page apparaissant dans les résultats de recherche doit répondre rapidement à mes attentes. Si non ma recherche ne sera pas comblée, et je retournerai aux résultats de recherche pour trouver un site plus propice à mon objectif.

# 4 – Le fameux pop-up

Il est comique qu’on en parle encore en 2012. Malheureusement, des sites ayant tellement peur de perdre leurs visiteurs décident de jouer le tout pour le tout en présentant une offre par pop-up dès que vous arrivez sur le site.

Si votre offre est si importante, placez-là au centre de votre contenu, et je la remarquerai durant ma visite. Un pop-up me donne l’effet inverse, que vous n’avez pas suffisamment confiance dans votre site pour efficacement promouvoir votre offre si spéciale.

# 5 – Les fautes de frappe

Avons-nous besoin d’en dire plus ? D’accord, avoir un français impeccable n’est pas à la portée de tous, cependant si votre site s’inscrit dans une démarche commerciale, prenez le temps de faire corriger vos textes par un rédacteur spécialisé. Il ne s’agit pas d’une dépense, mais bien d’un investissement à vous donner un peu de crédibilité au devant de vos internautes.

# 6 – Les vidéos en auto-démarrage

J’en conviens que les vidéos sont d’excellents outils permettant de donner une touche humaine et professionnelle à votre site web, lorsque bien utilisées. Cependant, si vous voulez faire fuir rapidement votre visiteur, vous n’avez qu’à faire ceci :

– Un visiteur de qualité se présente sur votre site.

– Une vidéo de promotion se déclenche en arrière plan sans crier gare.

–  Votre visiteur, qui avait le son allumé au maximum, fait le saut et doit parcourir votre page d’accueil pour trouver la source du son.

– Votre visiteur, déçu par son expérience, quitte votre site pour ne plus y revenir.

C’est un pensez-y bien. Donnez plutôt le contrôle à votre visiteur d’activer lui-même votre vidéo, et laissez cet outil supporter votre pitch de vente au lieu de lui imposer à pleines oreilles.

# 7 – Les pages interstitielles

Une page interstitielle est une page publicitaire qui occupe soudainement l’écran entre deux pages visitées. En plus d’être complètement frustrant, il faut avoir la patience d’attendre que la page de publicité disparaisse, avant d’être finalement redirigé vers la page de notre choix.

J’ai notamment stoppé de visiter le site Forbes, qui est un grand abuseur de cette stratégie :

S’il s’agit de votre meilleure façon de monétiser votre contenu, et bien bravo, profitez-en avant que votre trafic disparaisse complètement.

# 8 – Les anciennes dates

Je réalise que nous n’avons pas nécessairement tous le temps de mettre notre site à jour sur une base quotidienne. Cependant, dans l’optique de démontrer que vous êtes à jour et que votre entreprise comprend bien le web, vous devriez faire l’effort d’au moins assurer que les dates reflétées sur votre site sont des plus récentes possibles.

Cela inclut les articles datant de plusieurs années, mais aussi la fameuse date inscrite dans le bas de votre site qui indique l’année avec les droits réservés.

Mettez-vous dans la peau de votre visiteur. Désirez-vous visiter un site qui semble ne pas avoir été mis à jour depuis 6 ans ?

# 9 – Une navigation non efficace

Un indicateur influençant directement le taux de rebond, l’ergonomie de votre navigation interne gardera votre visiteur longtemps sur votre site, ou l’expulsera directement dans les bras de votre concurrent. Votre site doit s’adapter aux besoins de votre visiteur, et non l’inverse. Vous devez le prendre par la main, et lui indiquer de façon naturelle les liens qu’il doit visiter pour trouver la réponse à sa requête.

Si après 10 secondes sur votre page d’accueil il n’est pas encore automatique de savoir la page suivante à visiter, votre utilisateur n’essaiera même pas de réfléchir et trouver la réponse, et cliquera « retour » sur son fureteur.

Pas évident de savoir où cliquer là-dedans !

#10 – Les photos Stock

Oui, j’en conviens, les photos « Stock » ont une certaine utilité, car elles peuvent combler un site qui n’a pas de photos personnalisées. Cependant, si vous utilisez ce genre de photos standards, gardez en tête que :

1) La stratégie “one size fits all” est rarement une bonne approche si vous désirez maximiser votre taux de conversion.

2) Ce type de photos n’aide pas à partager l’unicité et la valeur de votre entreprise, qui se retrouvent souvent au sein de vos employés et de leur travail d’équipe.

Pourquoi ne pas investir dans une séance de photographies, et démontrer que vous êtes fier de votre équipe, au lieu d’essayer de nous faire passer la pilule que vous avez des employés tous très beaux et aux dents parfaites, trop heureux de travailler pour vous? ;)

Conclusion

En terminant, je tiens à dire que les 10 raisons pour lesquelles je quitterais votre site en moins de 10 secondes sont tirées de mon expérience personnelle, et suite à des discussions avec mon entourage. Il n’y a donc aucune valeur scientifique, à vous de juger s’il s’agit de points importants à valider vis-à-vis votre site web.

Cela dit, on peut s’entendre sur le fait que certains de ces points vous énervent également, et probablement également votre clientèle.

Et vous, quels sont les points qui font que vous quittez un site web en moins de 10 secondes?

Vous avez apprécié cet article ?

Inscrivez­-vous à l’infolettre DCHQ afin de recevoir en primeur les derniers articles de ce blogue.

Catégorie(s): Analyse des données
  • http://www.omnireso.com/ Yann

    Bel article sur ce que les webmasters devraient éviter !
    C’est une liste intéressante à plus d’un titre, et je reprendrai également à mon compte les points suivants :

    Pop-up sur la landing-page (que ce soit dès le chargement, ou plus vicieux, au bout de 10 secondes)

    Photos Stock ou déjà vues 1 000 fois ou trop belles/caricaturales pour être crédibles

    En plus, j’ajouterais :

    Techniques marketing de base : Des Titres Avec Des Majuscules et des liens “j’en profite !” sur chaque page (voire aussi les liens d’affiliation trop “gros”, ce qui rejoint le point 2 “trop de publicité”)

    Du contenu mal spinné ou récupéré/traduit de plusieurs sources

    Des pages surchargées par des widgets de partage sur 12 000 réseaux sociaux…

    • http://www.davidcarlehq.com David Carle

      Merci pour ton commentaire. Les points que tu apportes sont très bons. J’avoue que les widgets de partages doivent être utilisés avec parcimonie!

  • http://marketing-webmobile.fr Thierry Pires

    Bravo pour cet article très intéressant !

    Personnellement, je suis resté plus de 10 secondes sur votre site et j’ajouterai voontiers un 11ème élément : si le volume de contenu d’une page est faible, je quitte sans lire car il n’y a certainement pas grand chose à apprendre sur la page en question. Beaucoup de tweets accrocheurs renvoient sur des pages avec peu de contenu et d’analyse… rebond immédiat ;o)

    Bonne continuation!
    Thierry

    • http://www.davidcarlehq.com David Carle

      Merci pour les commentaires Thierry, et excellente suggestion concernant le manque de contenu. Si on ne peut découvrir la raison d’être du site Web par l’entremise du contenu, pourquoi poursuivre la visite ?

  • Sven

    Moi, ce sont les fautes d’orthographe qui me font fuir.
    Et, d’ailleurs, je fais pareil ici.

    • http://www.davidcarlehq.com David Carle

      Merci pour le commentaire Sven, j’encaisse et j’accepte le point :) Merci également pour ta visite qui a durée plus de 10 secondes… ;)

  • http://www.guerillaweb.ca/ Louis-Philippe Dea

    Excellente liste de points! Pour moi, les points les plus agressifs sont le #7 pages interstitielles (« Ah! C’est comme ça qu’on appel ça ces cochonneries-là! » :) ), les articles passés date et un site avec aucune ergonomie.

    • http://www.davidcarlehq.com David Carle

      Merci pour tes commentaires Louis-Phillipe, les pages interstitielles sont parmi les pires irritants du Web! À force de trop vouloir monétiser les visiteurs on risque de faire fuir ceux-ci…

  • Pingback: 10 raisons pour lesquelles je quitte votre site en moins de 10 secondes | Mon-Ecommerce.be()

  • http://guillaumeherault.com Guillaume

    “Le fameux pop-up” Sauf que les sites ne l’utilisent pas pour rien ^^. C’est un excellent moyen de convertir après tout dépend du secteur bien sur. Vous vous êtes dans le web donc ça va vous prendre la tête mais qui vous dit que ça agace le public lambda ? Dans de nombreux secteurs, c’est justement ce public qui est le plus intéressant et pas les geeks. :)

    • http://www.davidcarlehq.com David Carle

      Salut Guillaume, merci pour le commentaire :) J’en parle régulièrement autour de moi, dans mes amis non-geek, et c’est rare que j’entends des points positifs en faveur des pop-up. Mais vous avez raison, il faut faire attention de ne pas penser que tous les internautes pensent comme nous ;-)

  • http://lynnepion.com/ Lynne Pion

    Félicitation pour cette liste! Je ne suis pas aussi ferrée que vous en marketing mais pouvez-vous m’expliquer pourquoi tant de pages on ces fameux pop-up?
    C’est souvent ce qui me fait quitter un site.
    Merci d’avance

    Lynne