Améliorez votre maîtrise de Twitter : 5 conseils pour rédiger le tweet parfait

Savez-vous que Twitter reçoit plus de 500 millions de tweets par jour ? Cette statistique impressionnante confirme que Twitter est directement au centre de cette ère « d’économie d’attention »,  alors que votre message doit concurrencer avec des millions d’autres messages envahissant au même moment les timeline de vos abonnés. Ce n’est pas plus grave si votre objectif est de nature purement personnelle, soit de dialoguer uniquement avec vos amis en ligne, ou encore si vous êtes plutôt du type à ne pas trop interagir, choisissant plutôt de vous abonner aux profils de vos acteurs ou athlètes préférés. Cependant, dans un cadre professionnel, que vous soyez un employé, consultant ou une entreprise, il devient primordial de se démarquer au sein de cette masse de tweets. Après tout, si Twitter représente des bénéfices intéressants au niveau de l’interaction avec votre clientèle et de vos pairs, encore faut-il que votre message soit lu. Afin de vous aider à améliorer vos chances de faire ressortir votre tweet du lot, voici 5 conseils qui vous permettront d’aspirer à la rédaction du tweet parfait.

Avant de commencer – Les objectifs

Bien sûr, avant de débuter à discuter de stratégies, rappelons-nous les deux objectifs visés par une amélioration de la qualité de vos tweets. Un tweet se doit d’être :
  1. Lu et cliqué (si un lien doit être ouvert)
  2. Partagé si le lecteur trouve l’article intéressant
Gardons ces deux principes bien en tête tout au long de cet article, car les conseils viseront toujours à répondre à au moins l’un d’entre les deux.

Conseil #1 : Soyez concis pour maximiser l’engagement

Selon une étude de la firme Buddy Média, les tweets plus courts sont plus susceptibles de récolter un haut taux d’engagement. Une analyse de plus de 320 millions de profils Twitter permet de déterminer que les tweets de 100 caractères et moins récoltent 17% plus d’engagement qu’un tweet plus long. Au lieu de viser remplir votre champ de 140 caractères, tentez plutôt d’être le plus concis possible dans vos interactions. Cela veut dire de laisser suffisamment d’espace à vos abonnés d’ajouter un commentaire si votre message est retweeté. Avant de tweeter, regardez votre message comme si vous étiez dans les souliers de vos abonnés, et demandez-vous si chaque mot à une raison d’être. Pouvez-vous être plus concis ? Utilisez des chiffres pour raccourcir votre message.

Conseil #2 – Analysez vos meilleures journées pour le maximum d’interactions

Si vous voulez que votre message soit remarqué, encore faut-il que vous le publiiez lorsque vos abonnés clés sont en ligne sur Twitter, et prêt à s’engager avec votre tweet. Cela signifie donc d’identifier les journées et les heures auxquelles vos chances d’interactions sont les meilleures. L’étude ici-haut rapporte que le meilleur temps de la journée est entre 8h00 et 17h00, cependant cela manque un peu de précision, et de plus, les réactions peuvent varier d’un profil Tweet à un autre. Voici pourquoi je vous conseille de tester l’outil Tweriod.com, qui vous indiquera, selon l’historique d’interaction de votre profil Twitter, les meilleures heures et journées pour faire passer votre message. Par exemple dans mon cas, voici selon l’outil les heures de diffusion où mes messages ont le plus de chance d’être remarqués : Sans être une règle absolue, j’ai tout de même une idée approximative des heures auxquelles je me dois d’être actif. Surtout que l’outil peut également m’indiquer les heures d’activités de mes contacts, bref un autre bon indice de potentiel, surtout qu’on ne peut tout de même pas être actif sur Twitter 24 sur 24 :)

Conseil #3 – Découvrez votre numéro magique

Rejoignant le conseil #1, il est très important de laisser suffisamment d’espace à votre tweet afin de maximiser vos chances de partage. Plus votre tweet est long, plus il devient inconfortable pour votre abonné de le retweeter à son entourage. Le rédacteur Shea Bennett avance le concept très intéressant que chaque utilisateur Twitter à un « numéro magique » qu’il doit respecter dans l’optique de laisser à chaque tweet l’espace nécessaire pour qu’il soit repartagé. Pour connaître votre numéro magique, simplement compter le nombre de lettres contenues dans votre nom de profil et d’y ajouter 5 caractères, soit deux pour les lettres « RT », un pour l’espace suivant, un autre pour le @ et finalement un dernier encore une fois pour l’espace subséquent suivant mon nom de profil. Exemple, dans mon cas, le chiffre magique est 13, soit 8 pour les lettres de mon profil (davidmtl), et 5 pour les caractères nécessaires au RT : RT @davidmtl Tout Tweet que j’émets et ayant moins de caractères disponibles signifie que mes abonnés devront éditer mon message afin que celui-ci respecte les limites de caractères de Twitter. Donc, lorsque je rédige un tweet et je constate que je m’approche dangereusement de 13 caractères disponibles, je m’affaire à éditer moi-même mon message, et ainsi éviter à mon auditoire une charge de travail qui pourrait les décourager de reprendre mon message. Plus vous facilitez le travail de vos abonnés, plus ceux-ci sont susceptibles de vous aider en retour. La formule est ainsi fort simple ;-)

Conseil #4 – Développez une constance de qualité

Sous Twitter, la constance est reine. Prenez le temps d’analyser vos timeline, et remarquez les utilisateurs avec qui vous interagissez, ceux que vous respectez sous la communauté. Il y a de fortes chances que la principale raison pour laquelle vous avez en haute estime ces utilisateurs est leur constance, soit leur habilité à continuellement interagir avec qualité et valeur. Pour développer un auditoire de qualité, la constance est essentielle. Pour recevoir des retweets et des interactions, vos abonnés doivent avoir confiance en vous, au point de repartager aveuglement car ils savent que votre tweet en vaut la peine. Donc commencez dès maintenant à adopter l’habitude de viser la qualité dans vos interactions au lieu de la quantité. Analysez vos tweets récoltant le plus d’impact, étudiez leur longueur et le message utilisé, bref, n’arrêtez jamais de vous améliorer. Vous contribuerez ainsi au développement de la communauté et des connaissances de vos abonnés, tous bâtissant votre crédibilité. Win-win pour tout le monde :)

Conseil #5 – L’art d’écrire des bons tweets

L’une des premières formations que j’ai suivie à mes débuts en marketing Internet est le cours de copywriter offert par AWAI. Même si le contenu du cours était plus orienté vers la rédaction de contenu publicitaire hors ligne (un sujet qui me passionne!), j’en ai retiré énormément de bénéfices applicables au web. Par exemple, lorsque vous écrivez un titre de publicité, AWAI vous recommande d’employer la règle des 4 U, c’est à dire avoir un titre qui est… – Unique : soit un message qui se distingue par une offre unique en son genre. – Urgent : Le prospect doit agir immédiatement. – Utile : Le prospect retirera un bénéfice à travers la lecture de la publicité. – Ultra-spécifique : Le message doit stipuler de façon claire et concise ce qui est en jeu, et ne laisser aucun doute planer. Le titre d’une annonce publicitaire ressemble en plusieurs cas à votre tweet, alors que ce dernier ait pour objectif d’inciter le lecteur à cliquer votre lien, encore mieux de le repartager. Même s’il est difficile de respecter ces 4 critères à chacun de vos tweets, ils visent quand même à vous rappeler que pour obtenir du succès sur Twitter, soit être lu et partagé, vous devez assurer la pertinence de vos messages. En étant précis, unique et utile, vous incitez vos abonnés à vous lire, et vous développez une réputation d’utilisateur pertinent. Vos abonnés doivent percevoir la valeur de vos tweets avant de décider de vous retweeter. L’art d’écrire des tweets percutants peut vous aider à développer cette perception de qualité.

Conclusion

Bien sûr, les conseils partagés dans cet article représentent des efforts supplémentaires au niveau de votre utilisation de Twitter. Peut-être que vous tweetez simplement pour le plaisir, et n’êtes pas prêt à utiliser vos méninges pour analyser vos tweets les plus performants, ou encore planifier vos activités lorsque vos utilisateurs sont également en ligne. Cependant, si vous désirez retirer le maximum de bénéfices que Twitter peut vous offrir, vous devez penser constamment à vous améliorer. En prenant le temps de perfectionner vos messages, d’être plus utile, concis et en facilitant le retweet de vos abonnés, vous contribuez non seulement à développer votre visibilité, mais vous contribuez également à la croissance de la communauté, ce qui est en soi, l’objectif le plus louable et gratifiant de tous.

Vous avez apprécié cet article ?

Inscrivez­-vous à l’infolettre DCHQ afin de recevoir en primeur les derniers articles de ce blogue.