Le rapport d’analyse de la recherche : du bonbon pour les stratèges SEO

De tous les changements des deux dernières années, le fameux « not provided » est probablement l’un de ceux qui ont le plus marqué l’industrie SEO. En effet, l’encryption des requêtes de recherche et par conséquent la suppression des données de mots-clés organiques a forcé les stratèges a faire preuve de créativité et d’innovation pour mesurer l’efficacité de leurs stratégies SEO.

Cela dit, malgré toute leur bonne volonté et les différentes astuces, il n’a jamais été possible de compenser la perte des données de mots-clés naturels, et cela a créé de multiples embûches dans le travail quotidien du spécialiste SEO. Si vous faites du SEO depuis plus de 5 ans, vous savez assurément ce que je veux dire.

Voilà cependant que Google nous annonce une bonne nouvelle qui viendra en quelque sorte combler le vide laissé par l’arrivée du « not provided », avec le rapport « Analyse de recherche » disponible dans Google Webmaster Tools.

Ce nouveau rapport a pour objectif de fournir aux webmestres des données précises sur les mots-clés organiques utilisés pour découvrir les pages de notre site. L’article d’aujourd’hui agira à titre de visite guidée de cette nouvelle fonctionnalité, et surtout, comment vous pouvez utiliser ces données au profit de votre stratégie SEO.

Tour d’horizon du rapport d’analyse de la recherche

Google Webmaster Tools (GWT) est rapidement devenue une plateforme essentielle pour les webmestres et stratèges désirant suivre la performance de leur site en terme d’indexation et d’accessibilité. On utilise GWT pour savoir si Google accède comme il se doit aux contenus de nos pages, si notre site contient des erreurs d’indexation ou encore des balises META en double.

Au niveau des mots-clés organiques, un précédent rapport intitulé « requêtes de recherche » fournissaient des données de base sur les mots-clés recherchés pour arriver aux pages de notre site. Ce rapport était par contre très limité en terme de fonctionnalités, et n’a jamais récolté la satisfaction des stratèges SEO.

Le 5 mai dernier, Google annonçait finalement le rapport Analyse de la recherche, qui se veut une mise à jour du précédent rapport.

Pour accéder au rapport, il faut bien sûr avoir préalablement validé son site Internet sous Google Webmaster Tools. Cette étape de base accomplie, on se connecte sous la plateforme (www.google.com/webmasters/tools/), et on navigue dans la colonne de gauche au menu Trafic de recherche, et au dessous, Analyse de la recherche.

Voici l’écran que vous obtiendrez ainsi que les principales fonctionnalités du rapport :

analyse de la recherche 1

Pour utiliser l’outil, vous devez simplement sélectionner au minimum une option de données sur chacun des deux niveaux d’options.

Voici la signification des options du menu du premier niveau :

  1. Clics : Le nombre de clics à partir des résultats de recherche, et ayant redirigé l’internaute vers votre site.
  1. Impressions : Le nombre de fois qu’une page de votre site a été affichée dans les résultats de recherche, que celle-ci ait été cliquée ou non.
  1. CTR : Le nombre de clics divisé par le nombre d’impressions.
  1. Position : La position moyenne de vos page parmi les résultats de recherche.

Maintenant, la signification des options du menu du deuxième niveau. Celles-ci servent à regrouper les données selon le thème choisi au premier niveau (Clics, impressions, CTR ou position)

  1. Requête : Un rapport sur les mots-clés utilisés par les internautes, regroupé selon la donnée du premier niveau souhaitée (Clics, impressions, CTR ou position moyenne).
  1. Pages : Les statistiques affichées selon les différentes pages de votre site.
  1. Pays : Les pays de provenance de vos visiteurs.
  1. Appareils : Utile pour comparer votre performance sur mobile vs desktop.
  1. Type de recherche : Un de mes rapports préférés, celui-ci permet de savoir le type de recherche en question, exemple une recherche web, images ou vidéos.
  1. Dates : Cette option donne la possibilité de segmenter les données selon une plage historique précise.

Vous aurez remarqué que les regroupements du deuxième niveau offre la possibilité de filtrer les données :

analyse de la recherche 2

Vous pouvez donc filtrer les données selon un terme précis (exemple filtrer les statistiques uniquement sur les utilisateurs mobile ou une page de destination précise), ou encore comparer deux items similaires, exemple deux mots-clés.

Ce tour d’horizon complété, la prochaine section de cet article vous partagera des conseils sur l’utilisation de ce rapport d’analyse.

6 utilisations pertinentes du rapport d’analyse de la recherche

Maintenant que nous avons fait le tour de la plateforme, voici comment l’utiliser au profit de votre stratégie SEO.

Conseil #1 : Comparer des périodes de temps pour analyser votre performance

Tout comme dans Google Analytics, comparer les résultats présents à ceux antérieurs permet de mesurer si votre campagne progresse, fait du sur place, ou encore pire, se détériore.

analyse de la recherche 3

N’hésitez donc pas à comparer les dates en lien avec l’application de vos actions et stratégies, afin de déterminer le statut de votre progression.

Conseil #2 : Comparer avant et après le « Mobilegeddon »

La fameuse mise à jour mobile de Google, soit-disant baptisée « Mobilegeddon » par la presse généraliste, a fait couler beaucoup d’encre en ligne en raison de son impact sur le classement des sites mobiles. On dénote déjà des impacts considérables sur les résultats de recherche mobile, et il est fortement suggéré de suivre l’évolution de son propre positionnement afin de constater si des améliorations au niveau de l’expérience mobile sur votre site sont nécessaires.

Une option intéressante sous le rapport d’analyse de recherche est ainsi de sélectionner le filtre « mobile » sous appareils, et ensuite comparer la performance de votre référencement avant et après le lancement de l’algorithme mobile, qui s’est produit officiellement le 21 avril, mais plus probablement dans les jours suivants :

analyse de la recherche 4

Ainsi, facile de voir si votre site est bien optimisé pour les recherches mobiles, et à l’inverse, si vous avez du pain sur la planche afin de répondre aux attentes de Google.

Conseil #3 : Segmenter vos visiteurs par pays selon vos activités commerciales

Si votre entreprise oeuvre à l’international et tente de développer plusieurs pays différents. il peut devenir intéressant d’utiliser le regroupement « Pays » et choisir le pays à analyser de plus près.

Grâce aux filtres, vous pouvez même isoler un pays en particulier, et ainsi étudier les différentes statistiques en profondeur.

analyse de la recherche 5

Conseil #4 : La recherche d’images

Surtout si vous avez un site e-commerce avec un catalogue de produits, vous désirez probablement savoir si vos utilisateurs sont dirigés vers vos pages suite à une recherche de mot-clé, ou encore une recherche d’image.

Google ne partage aucune statistique à ce niveau, cependant nul doute que la recherche par images est une activité fort populaire auprès des internautes, surtout ceux à la recherche d’un produit précis, et pouvant, par exemple, être acheté en ligne.

analyse de la recherche 6

En activant le filtre « Image » sous type de recherche, vous pouvez découvrir les mots-clés utilisés lors d’une recherche par image, et ainsi constater si votre site est bien référencé sous les bons produits.

Conseil #5 – Analyser vos pages de destination

Évidemment, l’un des premiers objectifs du rapport est de vous permettre de savoir quels sont les mots-clés ayant générés des visiteurs sur vos pages.

Si vous désirez investiguer encore plus en profondeur, vous pouvez sélectionner une page précise pour savoir quels sont les mots-clés reliés à celle-ci :

analyse de la recherche 7

Simplement en sélectionnant « Pages » dans le regroupement et ensuite les deux flèches pointant vers la droite, vous obtiendrez un rapport fort utile vous présentant les mots-clés ayant déclenché l’apparition de cette même page dans les résultats de recherche.

Ce rapport vous permettra donc d’analyser l’efficacité de vos pages au niveau de la génération de trafic naturel, également de savoir si les mots-clés sont les mêmes que vous visez. Sinon, des ajustements sont nécessaires au niveau du contenu et de l’optimisation de ces pages.

Conseil #6 – Déterminer l’état de santé de votre CTR organique

Le CTR organique, soit le pourcentage de clics divisé par le nombre d’impressions, est un indicateur de plus en plus important au sein de l’algorithme de Google, aux dires de plusieurs spécialistes SEO. J’ai d’ailleurs abordé ce sujet dans l’un des derniers articles sur ce blogue.

Puisqu’il s’agit probablement d’un indicateur utilisé par Google, vous avez tout intérêt à analyser la performance du CTR organique de votre site, soit de déterminer si vos pages génèrent des clics dans les résultats de recherche, ou si à l’inverse, vos pages sont rarement cliquées suite à une recherche.

En sélectionnant les options « CTR » et le regroupement  « Pages », vous pourrez déterminer si les pages de votre site possèdent un CTR organique avantageux lorsque affichés dans les résultats de recherche de Google :

analyse de la recherche 8

Si vous remarquez qu’une de vos pages possèdent un CTR étonnement bas, cela peut vouloir dire qu’elle n’est pas affichée sous des mots-clés pertinents, ou encore, qu’elle ne génère pas suffisamment d’intérêt auprès du chercheur. Cela signifie donc de revoir la qualité de vos balises titres et descriptions, mais également déterminer si des « rich snippets » peuvent êtres utilisés pour améliorer votre CTR.

Conclusion

Sans nul doute, le rapport d’analyse de la recherche est un joli cadeau distribué aux spécialistes SEO, et vient en quelque sorte mettre un peu de baume sur la perte des données analytiques reliées aux mots-clés naturels depuis l’arrivée du « not provided ».

Il sera d’ailleurs intéressant de suivre l’évolution de cet outil, et si Google lui apportera d’autres fonctionnalités Je pense bien sûr à une intégration complète du rapport d’analyse de la recherche avec Google Analytics pour ainsi faire un lien direct avec les conversions du site Internet, mais je suis probablement uniquement en train de rêver.

En espérant que cet article vous aura permis de faciliter l’utilisation du rapport d’analyse de recherche, et que vous pourrez ainsi améliorer la mesure de performance de vos actions SEO.

Vous avez apprécié cet article ?

Inscrivez­-vous à l’infolettre DCHQ afin de recevoir en primeur les derniers articles de ce blogue.

4 Comments

  1. La nouvelle version de l’outil est intéressante effectivement, mais au-delà du fait de ne pas pouvoir croiser ces données avec des informations de conversion, de qualité de trafic, etc. ce qu’on devrait pouvoir faire dans Analytics, ce qui me manque le plus ce sont tout simplement des données plus anciennes que les 90 derniers jours.

    Répondre
  2. Salut David, d’après toi, la position moyenne est elle un indicateur fiable ? Car mes positions données par Google sont plus basses que celles données par mes autres outils.

    Répondre
    • Salut Sylvain, la position moyenne est un indicateur fiable…et à la fois imprécis, car celle-ci peut changer plusieurs fois par jour, alors que les SERPS sont très volatiles. En conséquence, la pos. moyenne est une donné moyenne de tous ces variations….donc on y porte attention oui, mais uniquement dans un cas où on chute drastiquement.

      Répondre

Laissez un commentaire