Ces boîtes de réponses qui valent des millions de dollars

Qu’on le veuille ou non, les fameuses boîtes de réponses qui apparaissent dans les résultats de recherche sous Google sont là pour rester. Presque invisibles il y a une douzaine de mois, les encadrés de réponses sont maintenant présent dans près de 20% des recherches. Leur objectif est simple : présenter la réponse à la requête du chercheur directement dans les résultats de recherche, sans que ce dernier ait à quitter Google.

Bien sûr, les boîtes de réponses génèrent leur lot de controverse. Les webmestres, inquiets de voir leur trafic dilapidé, accusent Google de voler leur contenu pour l’afficher dans les résultats, et ainsi les priver de visiteurs qualifiés. Google, de son côté, réplique que les utilisateurs, et spécialement ceux sur mobile, sont en droit de trouver l’information convoitée le plus rapidement possible.

Mais ce n’est pas tous les webmestres qui se plaignent de l’apparition et croissance des boîtes de réponses dans Google.

En effet, ceux dont le site est justement inclus dans un encadré de réponse ont le juste sentiment d’avoir gagnés à la lotterie. Si le premier résultat organique obtient génèralement près de 30% des clics naturels, on peut penser que ce pourcentage augmente drastiquement dans le cas où une boîte de réponse occupe la majorité de l’espace dans les résultats de Google.

Et lorsqu’un lien est contenu dans la fameuse boîte de réponse, et bien il s’agit probablement de la meilleure visibilité jamais accordée à un lien dans l’histoire des résultats de recherche sous Google.

La valeur d’un lien contenu dans une boîte de réponse

L’agence SEO américaine Angular s’est justement amusé à faire un calcul intéressant, soit identifier les boîtes de réponse contenant un lien vers un site quelconque et ayant la plus forte valeur.

Comment déterminer la valeur d’un lien contenu dans une boîte de réponse ? Simplement en effectuant le calcul suivant :

Valeur de la visibilité de la boîte de réponse = nombre de fois que le mot-clé de la boîte de réponse est recherché multiplié par le coût par clic moyen du mot-clé sous Google AdWords.

En multipliant le nombre de fois que le mot-clé de la boîte de réponse est cherché par le prix que les annonceurs AdWords sont prêts à payer pour ce mot-clé, nous avons ainsi une règle de mesure quant à la valeur de la visibilité, en quelque sorte combien vaut  le lien contenu dans le résultat de réponse.

Pour le bien de leur étude, l’agence a utilisé les outils GREPWords and SERPScape pour identifier en premier lieu les mots-clés qui déclenche l’apparition d’une boîte de réponse intégrée aux résultats de recherche, et dans laquelle un lien est présent.

Voici donc quelques boîtes de réponses qui valent leur pesant d’or, en terme de visibilité sous un mot-clé compétitif. Il est important de noter qu’il s’agit de mots-clés anglophones et appartenant au marché américain.

#1-  “HOW TO GET RID OF ACNE”

Valeur : $7,194,684/année

ab-how-to-get-rid-of-acne

#2- “HOW TO MAKE FRENCH TOAST”

Valeur : $5,727,816/année

ab-how-to-make-french-toast

#3 – “HOW TO COOK BACON IN THE OVEN”

Valeur: $3,661,752/année

ab-how-to-cook-bacon-in-the-oven

#4 “HOW TO GET RID OF FRUIT FLIES”

Valeur: $3,537,756/année

ab-how-to-get-rid-of-fruit-flies

#5 – “WHAT TIME DOES MCDONALDS STOP SERVING BREAKFAST?”

Valeur: $2,941,092/année

ab-what-time-does-mcdonalds-serve-breakfast

Une tactique d’optimisation à suivre de près

De toute évidence, Google demeure très discret sur le fonctionnement des boîtes de réponses, et des facteurs utilisés pour choisir l’information ainsi que le lien pouvant être inclut. Nous avons assisté à des dérapages dans le passé, mais les choses semblent graduellement se replacer.

Il est clair que les stratèges SEO voudront suivre cette pratique de près, et nombreux sont ceux qui essaient déjà de classer les liens de leurs sites dans les boîtes de réponses.

Au niveau des facteurs possiblement pris en compte dans ce type de résultat de recherche, nous nageons présentement en pleine spéculation. Cependant, si je devais gager une somme je serais prêt à dire que le taux de clics ainsi que la satisfaction du visiteur envers le résultat sont probablement des critères gagnants. Par exemple, un résultat organique possédant un bon taux de clic dans les résultats de recherche, et que le visiteur apprécie, selon les statistiques d’engagement. Bien sûr, avoir des liens de très haute qualité provenant de sources ultra-crédibles ne peut pas nuire également.

Ce n’est qu’une opinion de ma part, cependant celle-ci est basée sur la logique. Si Google voit qu’un résultat naturel, d’un point de vue qualitatif et quantitatif, répond aux besoins des chercheurs, pourquoi ne pas lui donner une meilleure visibilité ?

En espérant que cet article vous ouvrira les yeux sur l’immense avantage en terme de visibilité obtenu par les boîtes de recherches ;-)

Vous avez apprécié cet article ?

Inscrivez­-vous à l’infolettre DCHQ afin de recevoir en primeur les derniers articles de ce blogue.

Laissez un commentaire