Ces mythes SEO qui perdurent

L’un des principaux challenges du SEO est le manque de clarté, ou du moins, l’absence d’une validation officielle quant aux facteurs pris en compte dans l’algorithme de Google.

Bien sûr, la plupart d’entre nous voient cette situation comme un défi de taille, alors que la réussite en SEO nécessitera un savant mélange d’analyse, de créativité et de logique, sans oublier beaucoup, beaucoup de tests.

De l’autre côté, le fait que seulement une poignée de gens sur terre connaissent les secrets de l’algorithme de Google entraîne la prolifération de croyances, souvent erronées, sur les techniques de référencement qui amélioreront la visibilité organique d’un site. On cherche à découvrir la vérité, et plusieurs tentent d’impressionner leur auditoire en partageant leurs dernières découvertes, même si celle-ci n’a pas été mise en pratique. Ainsi, bon an mal an, de nouveaux mythes sont ainsi ajoutés à la liste, ajoutant ainsi à la complexité du SEO.

Cet article me trotte dans la tête depuis mes débuts en agence, alors que je croise très souvent les mêmes questions provenant des clients incertains quant aux bonnes pratiques du métier, et évidemment, à ce qui ne faut pas faire pour risquer son positionnement.

Voici donc à mon avis quelques-uns des plus grands mythes SEO les plus répandus dans notre industrie, ainsi que les explications pourquoi ces croyances peuvent êtres enterrées.

Mythe : Faire de la publicité sur Google AdWords favorise le référencement

Le raisonnement derrière cette croyance pourrait être assez logique, puisqu’après tout, les résultats publicitaires et organiques sous Google s’entremêlent dangereusement.  Également, il peut être normal de penser que puisque nous payons déjà Google par l’entremise de la plateforme publicitaire AdWords, les annonceurs qui dépensent beaucoup pourraient s’attendre à un certain retour d’ascenseur, en l’occurrence un meilleur positionnement organique.

Pourquoi cette croyance est fausse : On peut jeter la pierre à Google pour bien des raisons, cependant on doit admettre que Google déploie beaucoup d’énergie et d’efforts pour empêcher toute manipulation possible de son algorithme. Surtout, aucune compagnie ne peut espérer un jour recevoir un passe-droit de Google quant à sa position naturelle. C’est pour cette raison qu’il est impossible de penser que le budget que vous dépensez sur Google Adwords pourrait avoir un impact sur votre référencement naturel, et qu’il s’agit de deux stratégies entièrement à part l’une de l’autre.

Mythe: Il faut remplir votre contenu de mots-clés

Le “keyword stuffing”, soit l’acte de remplir votre contenu de mots-clés au détriment de la pertinence de celui-ci, est possiblement l’une des premières techniques découvertes par les spécialistes SEO pour maximiser la visibilité de leur site. Lors du début du SEO, la densité d’un mot-clé à travers une page est rapidement devenue un facteur très important pour se classer, forçant ainsi les stratèges à rédiger des textes entièrement écrits pour les robots d’indexation.

Cependant, les temps ont beaucoup changé depuis cette ère ancienne du SEO, et les moteurs de recherche sont devenus très habiles à comprendre la nature d’un contenu et d’en extraire l’information nécessaire. D’ailleurs, on note la tendance récente comme quoi les moteurs de recherche prennent de plus en plus en compte la valeur thématique d’une page, au lieu de se fier uniquement sur le même mot-clé.

Pourquoi cette croyance est fausse : Il est facile de comprendre pourquoi la densité du mot-clé sur une page est une croyance populaire en 2014, alors que de nombreux outils SEO continuent de prendre ce facteur au sein de leurs rapports d’analyse. Pourtant, de suroptimiser votre contenu avec une surépétition de mots-clés risque d’avoir l’effet inverse. Google est en effet continuellement à la recherche des pratiques SEO obsolètes, voire bas de gamme, et puisque ceux-ci tentent aussi maladroitement de manipuler l’algorithme, ont de bonnes chances de disparaître de la première page de résultats de recherche.

Mythe : Il faut obtenir le plus de liens entrants possible

Ce troisième mythe est plutôt de mise, alors que les forums SEO sont présentement animés de discussions concernant la troisième édition du pingouin, soit la célèbre mise à jour antispam de Google. On se rappelle que la dernière mise à jour du pingouin est attendue depuis presque 1 an, et vise avant tout à punir les sites qui utilisent les stratagèmes illicites d’obtention de liens entrants.

Cela dit, mises à jour de Pingouin ou pas, il existe toujours un mythe très répandu à propos des liens entrants, et pouvant être très dangereuse pour la survie à long terme d’un site. On parle ici de la fameuse croyance au sujet des liens entrants, soit que la quantité de ceux-ci est plus importante que la qualité. On vise ainsi à obtenir le plus de liens entrants possible, avec des stratégies de volume très risquées comme l’achat de liens dans des blogroll de blogue, ou encore un échange de liens avec d’autres sites directement avec un placement de lien en bas de page, en sitewide.

Pourquoi cette croyance est fausse : Les mises à jour de Google, surtout celle du Pingouin, mais également celle du Panda, ont pour objectif de récompenser la qualité, au niveau des contenus et des liens entrants. Ainsi, il est donc contraire aux attentes de Google de miser sur les stratégies d’acquisition de liens entrants de masse, car celles-ci ne seront jamais naturelles. Il faut donc éviter de tomber dans le piège de vouloir gonfler son nombre de liens entrants à tout prix, et plutôt se concentrer sur les tactiques naturelles visant des liens de qualité, par exemple via le bouche-à-oreille, le partage de contenu ou les partenariats ciblés avec des sites complémentaires.

D’ailleurs, dans de nombreuses niches en ligne, le #1 n’est pas automatiquement celui qui a le plus de liens, mais souvent, celui dont les liens sont le plus difficiles à obtenir.

Mythe : Le contenu est roi, le reste importe peu

L’une des croyances populaires de ces dernières années dans l’industrie du SEO est que le contenu est l’unique ingrédient nécessaire pour réussir votre stratégie. Cette mentalité est d’ailleurs très poussée par Google, qui recommande à ses webmestres de créer du contenu de qualité, et de laisser Google se charger du reste, qui vous récompensera en vous dirigeant du trafic vers votre page.

Ainsi, on promeut la pensée magique que l’on peut attirer du trafic de qualité simplement en créant du contenu de qualité, et qu’on peut se croiser les bras en attendant de voir son site grimper au sommet des résultats de recherche.

Pourquoi cette croyance est fausse : Malheureusement, récolter du succès en SEO, ou même en marketing Internet ne peut être aussi facile. Aussi bon soit votre contenu, vous devez déployer des efforts considérables pour le véhiculer en ligne, par exemple en achetant de la visibilité sur Facebook, en le relayant à travers vos abonnés Twitter, ou encore avec l’aide de vos contacts dans la blogosphère. Bref, oui le contenu est très important pour générer du trafic, cependant la promotion de celui-ci est aussi importante. Si cette dernière étape est mise de côté, vous aurez un beau contenu de qualité tout neuf sur votre site, que personne ne viendra consulter par magie.

Mythe : Google ne comprend pas les liens à l’intérieur du JavaScript

Il y a quelques années, l’un des principaux problèmes de Google au niveau de l’indexation du Web était son incapacité à lire l’information au sein des différents langages de programmation “avancés” du moment, par exemple le JavaScript.

Pour cette raison, l’un des principaux items à prendre en compte lors de l’analyse SEO d’un site était si celui-ci contenait de l’information à l’intérieur de code JavaScript. Si tel était le cas, il fallait absolument prévoir une solution de rechange pour indexer l’information, quitte à modifier le langage de programmation.

Pourquoi cette croyance est fausse : En mai 2014, Google avouait ce que la plupart d’entre nous savaient déjà, c’est-à-dire que le moteur de recherche est maintenant capable d’exécuter un code JavaScript, et ainsi accéder à l’information. Cependant, il faut faire preuve de prudence : Google demeure très vague sur la capacité du moteur à saisir le JavaScript, mentionnant même que si un code JS est trop complexe à comprendre, celui-ci sera simplement ignoré.

Je ne serais pas prêt à recommander l’utilisation de cette langue de programmation pour un élément important d’un site, par exemple au niveau de la structure de navigation. Cependant, il est important de comprendre que les temps ont changés, et savoir que dans la plupart des cas, Google peut accéder au contenu caché dans celui-ci, incluant celui que nous voulez possiblement pas indexer ;-)

Mythe : La fameuse balise META Keyword

Il peut être difficile de croire que la balise META Keywords soit toujours d’actualité en 2014, cependant, même aujourd’hui il arrive fréquemment de recevoir des questions à ce sujet, si cette balise est utilisée par les moteurs de recherche.

Malheureusement, cette balise n’a plus aucun impact sur le référencement naturel. Jadis elle était importante pour classer un site dans les répertoires de l’époque tels que AtlaVista.com et Yahoo!, cependant, elle est complètement désuète à ce jour, et nullement prise en compte par les moteurs lors de l’évaluation d’un site.

Pire encore, elle peut fournir des indices à vos concurrents, qui n’ont qu’à étudier très rapidement le code source de votre page, et analyser les mots-clés que vous avez placés dans cette balise. Il est donc facile d’identifier rapidement les mots-clés que vous considérez importants.

Pourquoi cette croyance est fausse : Une des règles importantes à comprendre dans le SEO est que plus une tactique est prometteuse et facile à utiliser, plus elle devient rapidement surexploitée. La balise Keyword n’échappe malheureusement pas à cette vérité, et est rapidement devenue impertinente lorsque les moteurs ont développé leur capacité d’analyse de contenu, au lieu de se fier sur cette balise. D’ailleurs, si c’était aussi facile, croyez-vous que cela pourrait fonctionner?

Mythe : Le SEO est une action singulière, à faire une seule fois avant de l’oublier

Il s’agit d’une croyance contre laquelle je me bas à tous les jours, celle où l’on croit que l’on peut simplement optimiser un site, par exemple ses contenus et ses pages, et ensuite de ne pas suivre l’évolution du référencement. On classe ainsi le SEO comme une action singulière que l’on fait une seule fois, et qu’on laisse aller une fois mis en ligne.

Pourquoi cette croyance est fausse : Cette pensée représente une erreur grave à plusieurs niveaux. Car oui, il faut réaliser un travail en amont, analyser les opportunités de mots-clés et les stratégies de contenus pouvant être mises en place, cependant la réelle valeur du SEO est dans le suivi quotidien des actions, dans la mesure des résultats. Par exemple, si on se rend compte que les mots-clés sélectionnés ne génèrent pas les résultats escomptés en terme de conversion, il est toujours possible d’ajuster le ciblage. Même chose au niveau des pages qui génèrent du trafic naturel et agissent à titre de portes d’entrées vers votre site. Celles-ci doivent être continuellement revues et optimisées afin d’en maximiser le rendement.

Conclusion

La seule façon de démystifier les croyances est de mettre en pratique la théorie, et de tester le potentiel des tactiques et stratégies qui vous semblent pertinentes. Voilà pourquoi il est très important de ne pas aveuglement croire les concepts qui circulent sur le web. La seule façon d’être convaincu de la véricitité ou fausseté d’une croyance est de la tester, et mesurer les résultats.

En espérant que cet article aura pu répondre à quelque une de vos interrogations.

Je suis maintenant curieux de vous entendre, quel est le plus grand mythe SEO que vous croisez régulièrement ?

Vous avez apprécié cet article ?

Inscrivez­-vous à l’infolettre DCHQ afin de recevoir en primeur les derniers articles de ce blogue.

10 Comments

  1. Je suis toujours étonnée de voir que l’on puisse encore parler des balises méta en 2014, keyword ou autres, alors que cela fait belle lurette qu’elles n’ont plus aucune importance, environ une douzaine d’années en fait puisque, grosso modo (c’est, certes un peu plus subtil), les outils de recherche s’occupent essentiellement de ce qui est visible pour les internautes. De toute façon je ne connais aucun CMS qui permette, sans adjonction de plugin, d’ajouter des méta keywords aux articles.
    Malheureusement, je vous rejoins sur cette histoire de qualité du contenu, cela dit le critère reste important pas tant pour les moteurs de recherche, mais bien pour fidéliser les personnes qui visitent le site qui elles-mêmes sont source de trafic et souvent d’un trafic vraiment utile.
    Il reste ce qui fût (n’est plus j’espère, quoique…) un mythe SEO, l’inscription dans des annuaires. De ma petite (mais longue) expérience de non SEO : cela ne rapporte qu’exceptionnellement du trafic et, en tant qu’internaute, je ne balade qu’exceptionnellement la souris dans un annuaire.

    Répondre
  2. Bonjour,
    L’adwords joue indirectement car il va (s’il est bien fait!) générer du trafic ce qui est bon pour la popularité du site qui intervient dans le SEO et donc in fine, son classement…
    Donc oui il intervient par ce biais et non par un échange de bons procédés « prends moi de l’adwords, je te ferai monter « manuellement » ».
    Pour le reste, je suis d’accord.
    Yohann

    Répondre
  3. Merci David pour cette liste. J’ai beaucoup aimé deux mythes dans votre liste :
    -Le contenu est roi, le reste importe peu
    -Le SEO est une action singulière, à faire une seule fois avant de l’oublier

    Le contenu ne suffit pas, la partie technique et les liens c’est important & tout cela est toujours à travailler jour après jour…

    Merci pour le partage.

    Répondre
  4. Quelque chose que j’ai personnellement eu à gérer dernièrement.

    Avec un document HTML5, il n’y a pas vraiment d’impact SEO négatif à avoir plusieurs balises H1 dans un document. L’ancienne règle du « 1 h1 par page ne tiens plus vraiment ».

    Qu’en penses-tu?

    Répondre

Laissez un commentaire