Chute du trafic de votre site ? 6 éléments à vérifier avant de paniquer

Il s’agit sans aucun doute d’une des situations les plus stressantes de la vie professionnelle d’un SEO. On met en place des stratégies innovatrices, on optimise nos contenus à leur plein potentiel et on tente par tous les moyens de récolter des partages en ligne, et malgré tout, il peut se produire l’impensable : le trafic vers notre site web chute de façon drastique, de façon totalement inattendue. En effet, un cas de chute de trafic est presque un sujet tabou, et pour cause : l’objectif du SEO étant de générer du trafic qualifié vers un site Internet, il est normal de se sentir gêné lorsque la situation inverse se produit. On se sent tout d’un coup moins à la hauteur, comme quoi notre travail ne génère pas les résultats escomptés. Il faut toutefois se ressaisir : une perte de trafic vers un site peut survenir à n’importe quel moment, et aux meilleurs d’entre nous. La clé est de ne pas paniquer, et analyser froidement les raisons qui peuvent avoir causé cet évènement inattendu. Car il s’agit au moins de la bonne nouvelle. Un cas de perte de trafic s’explique toujours par une raison logique. Voici 6 d’entre elles à vérifier la prochaine fois que vous rencontrez cette situation :

Raison #1 : Le trafic de votre site est saisonnier

Premièrement, dans l’énervement du moment causé par un ralentissement marqué du trafic, on peut oublier de vérifier l’un des éléments les plus normaux de la vie d’un site web : le trafic peut être saisonnier, et influencé par des particularités de marché hors de votre contrôle. Par exemple, voici le trafic mensuel d’un site Internet, lorsque comparé avec le mois précédent : chute de trafic 1   Alarmant, n’est-ce pas ? Cependant voici lorsque comparé avec le même mois, de l’année précédente : chute de trafic 2   Le graphique ici haut est tiré d’un site dont le trafic évolue ou diminue fortement en raison des principales saisons. Une comparaison avec la même période de l’année précédente est donc l’une des meilleures façons de mesurer l’étendue des changements. Dans ce cas-ci, on remarque donc qu’il n’y a pas de trafic perdu, comparativement à la même date l’année dernière. Cela ne signifie pas que vous pouvez ralentir les efforts, mais plutôt de continuer ceux-ci, surtout s’ils portent fruits ;-)

Raison #2 : Les classements organiques fluctuent constamment, et influencent le trafic

L’un des aspects les plus fascinants du SEO est qu’il existe une énorme différence au niveau du trafic potentiel pour chaque position récoltée dans les résultats de Google. Par exemple, selon certaines études, le premier rang peut récolter plus de 50% du volume de clics, contrairement à 5% pour le 5e rang. Donc, dans le cas où vous remarquez une chute de trafic, commencer par segmenter celui-ci par sources : si vous déduisez que la diminution provient principalement du trafic naturel, l’une des premières réactions est de vérifier si vous avez perdu des rangs organiques au profit de la concurrence. Pour ma part, je vérifie assez régulièrement le classement de mes sites sous une variété de mots-clés, non pas car il s’agit d’un objectif SEO en soi, mais puisque cela me donne une idée de la stabilité de mes stratégies. Je sais que si j’ai descendu de quelques positions, le trafic naturel en souffrira. chute de trafic 3   Comme les vétérans en SEO le savent, les classements organiques fluctuent, dans certaines industries à un rythme quotidien. La prochaine fois que vous remarquerez une diminution de votre trafic, tenter de déterminer si vous avez perdu des rangs organiques, par exemple pour vos meilleurs mots-clés. Si c’est le cas, vous avez du pain sur la planche pour rattraper le temps perdu.

Raison #3 : Votre site a été pénalisé par Google

Dans une ère SEO dans laquelle Google a décidé de jouer aux gros bras, il est possible qu’une chute de trafic soit causée par une punition accordée à votre site. En effet, les nombreuses mises à jour de Google ajoutées à toutes les mises en garde conjurées par ce géant font en sorte que les cas de punition SEO sont beaucoup plus fréquents qu’auparavant. Il faut savoir que si vous utilisez des stratégies moindrement agressives, par exemple au niveau de l’acquisition des liens, vous devenez presque automatiquement une cible pour le moteur de recherche. Comme je l’écrivais dans l’un des premiers articles sur ce blogue, une punition SEO est l’une des raisons principales pouvant expliquer une chute subite de trafic, exemple à l’appui : google-yoyo-21-580x177   Comment savoir si vous avez été pénalisé ? Si vous utilisez Google Webmaster Tools, la première réaction est de consulter votre boîte aux lettres sous cette plateforme afin de déterminer si vous avez reçu une missive de Google, qui pourrait ressembler à ceci : chute de trafic 4 S’il est généralement facile de déterminer si vous avez été pénalisé, récupérer d’un cas de punition est une toute autre paire de manche, qui dépasse le cadre de cet article. Voici d’ailleurs un bon article sur le sujet, gracieuseté de WebRankInfo.

Raison #4 : Votre site éprouve des problèmes techniques au niveau de l’indexation

Personnellement, j’ai toujours l’envie de sourire lorsque j’entends le refrain habituel concernant la mort du SEO. Pourtant, presque tous les jours, je croise des sites web qui éprouvent des problèmes au niveau de l’accessibilité et donc de l’indexation de leurs contenus. Et comme on peut en douter, Google a bien sûr une patience limitée dans ce genre de situation : un site dont le contenu est inaccessible, que ce soit temporairement ou pour une longue durée, verra sa visibilité organique sérieusement compromise. C’est pourquoi l’une des premières actions que j’effectue sur un mandat d’analyse du potentiel SEO d’un site est de consulter les rapports d’indexation sous Google Webmaster Tools, principalement dans la section Exploration. chute de trafic 6 Sous erreurs d’exploration, on vérifie pour la présence d’erreurs 404, et surtout si celles-ci ont augmenté dernièrement : chute de trafic 7 Que vous soyez en analyse pour tenter de trouver une erreur potentielle ou pas, il s’agit tout de même d’une bonne habitude à prendre que de consulter ce tableau régulièrement. En étant proactif et en repérant et corrigeant rapidement des erreurs, vous éviterez ainsi de vous retrouver dans une situation de crise.

Raison #5 : Votre code de suivi analytique ne fonctionne plus

Au rayon des erreurs bêtes et pouvant générer un lot d’ennuis, une erreur au niveau de la configuration du code de suivi analytique arrive souvent en tête de liste. J’ai personnellement vécu cette situation lors de la refonte du site de l’agence Absolunet, alors que nous avions oublié de réinstaller le code Google Analytics sur les pages de notre blogue. Celui-ci étant l’un des piliers au niveau des pages vues sur notre site, nous étions un peu nerveux en constatant la perte de trafic dès la refonte du site. Heureusement, nous avons remarqué l’erreur très rapidement, cependant ce n’est pas toujours aussi simple. Il existe plusieurs façons de vérifier si votre code de mesure analytique est bien installé. Ma préférée est en utilisant la fonction d’analyse du trafic en temps réel. Si votre code est bien installé, vous verrez des visiteurs actifs sur votre site au même moment. chute de trafic 8 Astuce rapide : visitez une page avec laquelle vous soupçonnez un problème de suivi, et tout en restant sur la page, ouvrez un nouvel onglet et accédez au rapport en temps réel. Si le code fonctionne bien, il devrait vous afficher au minimum 1 visiteur sur le site, prouvant ainsi que le code fonctionne bien. Il existe aussi le widget Google Analytics debugger, qui fonctionne avec Chrome.

Raison #6 : Google affiche plus de résultats universels

Nul doute que les résultats organiques de Google sont une espèce en voie de disparition, avec les différentes plateformes occupant de plus en plus d’espace dans la page typique de résultats. Annonce AdWords, résultats locaux, vidéos YouTube, Knowledge graph… Chacun de ces résultats universels a le potentiel de diminuer le trafic naturel d’un site habitué de figurer parmi les premiers rangs organiques. Si vous remarquez que votre trafic est continuellement en déclin depuis les dernières semaines et/ou mois même si vous ne ménagez pas les efforts SEO, cela peut tout simplement dire que votre site obtient un emplacement beaucoup moins visible au niveau des résultats de recherche de Google. Faites des tests, si possible avec un autre ordinateur, avec la cache et fichiers cookies supprimés, ainsi que déconnectés de votre compte Google. Recherchez les mots-clés qui vous génèrent du trafic, et analysez si ceux-ci déclenchent l’apparition de résultats universels. Remarquez-vous plus d’annonceurs AdWords qu’auparavant ? Est-ce que le Knowledge Graph intègre des résultats directement dans les résultats ?

Conclusion

Tel que mentionné dans l’introduction, une perte de trafic est un évènement incontournable de la vie d’un spécialiste SEO, aussi bon et expérimenté soit-il.  L’unique façon de réagir est d’analyser les causes pouvant expliquer cet épisode inattendu, et de prendre les moyens pour rectifier rapidement la situation. J’espère que les pistes de solutions mentionnées ici haut sauront nourrir vos réflexions.  Bien sûr, n’hésitez pas si vous désirez ajouter d’autres causes à étudier lors d’un ralentissement ou d’une perte de trafic.  

Vous avez apprécié cet article ?

Inscrivez­-vous à l’infolettre DCHQ afin de recevoir en primeur les derniers articles de ce blogue.

4 Comments

  1. Intéressant je rajouterai 2 petites astuces qui peuvent sauver du temps utiliser l’outil Barccuda pour les mises à jour Panda Penguin, et Screaming frog pour trouver les pages ne contenant pas le code de tracking GA. De plus on peut facilement benchmarker les backlink profile en utilisant le simplement le DA par lien: SEOMOZ link profile tool (Template Excel)

    Répondre
    • Bonjour Mohammed! Merci beaucoup pour le commentaire. Je connais Barccuda, cependant j’hésite à utiliser cet outil pour la simple et bonne raison qu’on doit connecter son compte Google Analytics, et donc partager ses données avec cette compagnie. Il faut leur faire confiance ;-)

      Très bon point pour Screaming Frog, j’adore cet outil!

      Répondre
  2. Bonjour David, merci pour cette récap pertinente et méthodologique. On pourrait ajouter à ta liste, si tu me le permets, le cas de désaveu de nombreux liens sur une période courte. C’est un cas plus subtil que j’ai remarqué sur certains sites, à la base cette action est censée débarrasser le site de liens factices ou de faible qualité, mais au final, le site se retrouve ainsi avec une perte de liens conséquente, entraînant une perte de trafic et donc de positionnement. As-tu déjà rencontré ce phénomène sur l’ensemble des sites que tu gères et comment penses-tu qu’il faille procéder pour désavouer des liens sans entraîner ce genre de situation ?

    Répondre
  3. Bonjour Sandrine ! Merci pour le commentaire. Le désaveu de liens est une pratique complexe : on désavoue des liens que l’on croit négatifs….alors qu’en réalité, ces mêmes liens peuvent être la raison qu’on obtient du succès, sans le succès. Le danger est de désavouer des liens en panique suite à une variation du trafic pouvant être expliquée par d’autres raisons.

    Votre dernière question est très pertinente, et je vais réfléchir à un article complet sur le sujet ;-)

    Répondre

Laissez un commentaire