Votre trafic organique a diminué en mai? L’application mobile de Google peut être en cause

Un des rôles du spécialiste SEO est de pouvoir rapidement identifier toute anomalie ou évolution inattendue dans les modèles de trafic organique. En d’autres mots, si votre site perd subitement du trafic sans raison apparente, vous devez être en mesure d’expliquer pourquoi à votre patron ou client. En préparant les rapports mensuels de mai pour certains clients, j’ai remarqué une situation particulière, soit une perte de trafic organique entre 2% et 5%.Je n’y aurai probablement pas porté attention si la perte de trafic n’avait pas touché autant de clients différents, et surtout, si elle n’avait pas débutée autour de la même date, soit dès le premier mai. Le fait que la baisse affecte plusieurs sites dans des industries différentes sans aucun dénominateur commun est trop intriguant pour simplement laisser passer. Cet article relate donc mon investigation dans un problème en apparence anodin, mais au final, pouvant représenter un signal de ce que la mesure de performance pourrait être appelée à devenir. Et puisque cette situation affecte probablement déjà votre site Internet, je vous invite fortement à consulter cet article.

Un nouveau domaine référent particulièrement efficace

La première chose à faire lorsqu’on tente de découvrir une anomalie de trafic dans Google Analytics, est de découvrir tout modèle anormal pouvant expliquer la situation. En analysant de près un des clients touché par cette situation, j’ai découvert qu’en même temps que la chute de trafic au début du mois de mai, un nouveau domaine fait son apparition dans les sources de trafic référent, et en tête de liste de surcroît : Referrer Google app 1 La plupart du temps, un nouveau domaine qui commence subitement à vous envoyer du trafic peut se révéler une découverte plaisante, par exemple un placement de lien très efficace. Par contre, avec un nom comme “com.google.android.googlequicksearchbox”, on peut douter que ce site n’est pas le fruit d’une stratégie réussie. En analysant de près la source en question, il apparaît de plus que celle-ci ne possède aucun historique avant le 1 mai: Referrer Google app 2 Par la suite, je remarque que tous mes clients touchés par la baisse ont cette même situation: en même temps que le trafic organique diminue, celui-ci semble se déplacer du côté de la nouvelle source « com.google.android.googlequicksearchbox ». Évidemment, le nom de cette nouvelle source donne un fort indice sur la nature de ce changement. En cherchant un peu en ligne, il apparaît que cette source n’est nulle autre que l’application de recherche de Google, sur Android : Referrer Google app 3 Ainsi, la réponse est aussi simple que logique : Google a effectué une mise à jour de son application de recherche sur Android, et celle-ci inclut un nouveau ID qui apparaît maintenant comme une source de trafic référent. En d’autres mots, un visiteur effectuant une recherche à partir de son appareil Android était justement étiqueté comme visiteur organique. Maintenant, au fur et à mesure où les utilisateurs Android feront la mise à jour de leur application de recherche Google, plus vous « perdrez » du trafic organique mobile, ceux-ci se retrouveront maintenant dans le trafic référent sur « com.google.android.googlequicksearchbox ». Preuve à l’appui, voici le portrait du trafic mobile d’un client depuis les derniers mois: trafic mobile La barre bleue est le trafic organique sur Android dans les 5 derniers mois. La barre rouge représente la moyenne de ce même trafic, qui chute subitement au début du mois de mai, soit depuis la supposée mise à jour du nom de l’application.

Et maintenant ?

Malgré le fait que de nombreux autres blogueurs ont rapportés la même situation avec les sites de leurs clients, je dois mentionner que cet article n’est qu’une hypothèse, et ne concerne les sites auxquels je peux accéder aux statistiques. À ce que je sache, peut-être qu’une partie du trafic mobile sur Android était déjà injustement attribué à une autre source, sans que je sois au courant auparavant. Dans tous les cas, cela indique l’importance de suivre de très près l’évolution du suivi analytique des utilisateurs mobile. J’ai l’impression que ce dossier sera bientôt encore plus complexe à gérer.

Vous avez apprécié cet article ?

Inscrivez­-vous à l’infolettre DCHQ afin de recevoir en primeur les derniers articles de ce blogue.

3 Comments

  1. Merci pour l’article, effectivement j’ai plus ou moins la même chose et je comprends un peu mieux maintenant :)

    Répondre

Laissez un commentaire