Google Account Activity : Qu’est-ce que Google nous cache?

Le 1er mars dernier, Google a mis à jour sa controversée politique de confidentialité régissant ses différents services et produits en ligne, en annonçant la création d’un seul profil de collecte de données par utilisateur. Donc si vous utilisez plusieurs produits Google différents, tels que YouTube, Google Maps et même la recherche, Google amalgamera toutes les données qu’elle pourra tirer de votre comportement, afin de pouvoir mieux revendre votre profil aux annonceurs publicitaires. Ce changement, qui a eu des ramifications jusqu’au sénat américain, a mis Google sur la sellette et soulevé beaucoup de questions  sur l’usage de nos données par le géant californien. Dans ce qui semble être une opération destinée à calmer le jeu, Google a annoncé la semaine dernière la mise en ligne de « Google Accounts Activity », un tableau de bord qui comme Google Dashboard, résume sous forme d’activité et de statistiques, votre utilisation des différents outils Google. Par exemple,  si vous avez un compte Gmail,  le tableau de bord vous dira qui sont les contacts avec qui vous échangez le plus de courriels, quels sont les dernières requêtes que vous avez utilisés sous le moteur de recherche, les outils que vous utilisez, etc. Si vous utilisez Google Latitude, vous verrez quelles sont les destinations que vous avez recherchées pour vos prochains voyages. Envoyé sous forme de rapport mensuel, voici un exemple de ce que vous recevrez : Comme vous verrez, le profil ici-haut est le mien, et vu qu’il n’y a pas beaucoup de données (pourtant, j’en utilise des outils Google!), je n’ai pas vu de problème à le partager avec les lecteurs de ce blogue. Un outil pour repérer toute activités frauduleuses, selon Google Google, un véritable maître en manipulation relations publiques, a annoncé que la raison d’être de la plateforme est de vous permettre d’être mis au courant rapidement d’un accès non-autorisé à votre profil d’utilisateur Google, par exemple si votre compte indique une connexion à partir d’un autre pays. Vous pourrez ainsi protéger l’accès à vos données en changeant votre mot de passe. Personnellement j’y vois très peu d’intérêt, dû à la non-pertinence des données que la plateforme me partage à ce moment. Qu’elle est l’utilité de savoir qui sont les contacts qui m’écrivent le plus souvent? De savoir ou confirmer que j’utilise Safari et Chrome? Il est vrai que je n’utilise pas Google Latitude et que mon compte YouTube est basé sur une nouvelle adresse, mais encore là, je doute sur la valeur de ces informations. Plus de questions que de réponses À mon avis, cette plateforme soulève plus de questions que de réponses.  S’il était humain, Google serait la personne qui, en dehors de votre cercle intime, connaît le plus d’informations à votre sujet.  Prenons le temps de réfléchir à vos données que Google cumule et analyse, en tant qu’utilisateur de leurs services :
  • Google connaît tous les mots-clés que vous avez tapés sous son moteur de recherche, depuis au moins 10 ans (aussi disponible sous https://www.google.com/history/, pourquoi ne pas l’inclure dans ce nouveau service?)
  • Si vous avez un compte Gmail, Google connaît chaque ligne de courriel que vous avez écrit dans vos messages.
  • Google connaît chaque site que vous avez visité, sait si vous avez apprécié un site ou non en calculant les taux de rebond, et peut se servir de cette donnée dans son algorithme de recherche.
  • Google trace votre utilisation de Google Maps afin de connaître votre profil d’utilisateur et même d’acheteur local, encore mieux si vous utilisez Android en boni.
  • Avec Google Analytics, Google possède des millions de données concernant non-seulement vos sites Internet, mais votre clientèle, leurs mots-clés et plusieurs données relatives à votre industrie.
Vous me répondrez que cela fait partie de l’entente lorsqu’on utilise ces produits, et j’en conviens parfaitement. Cependant, je me serais attendu à ce que Google me donne plus d’informations à travers « Google Accounts Activity » pour savoir comment mes données influencent les résultats de recherche qu’on me présente, mais, surtout, comment toutes ces données, qui sont disponibles à travers toutes sortes de dédales de liens sous Google, sont utilisées pour bâtir mon profil d’utilisateur vendu aux annonceurs. Bizarrement, même si Google a voulu se faire rassurant en m’indiquant ce qu’il connaît de mes habitudes en ligne, j’ai plutôt le réflexe de me demander ce qu’il me cache véritablement. Seulement 7% des utilisateurs se disent réconfortés Un sondage sous TheBlaze.com indiquait qu’uniquement 7% des répondant se sentent réconfortés, alors que 50% trouvait l’outil effrayant, au niveau des renseignements que Google connaît à votre sujet. Comme quoi qu’une conclusion pertinente de l’utilisation de cette plateforme serait de vous inciter à vérifier le paramétrage des collectes de données des différents outils Google que vous utilisez, question de contrôler le mieux possible les informations que Google tire de votre utilisation.

Vous avez apprécié cet article ?

Inscrivez­-vous à l’infolettre DCHQ afin de recevoir en primeur les derniers articles de ce blogue.

Laissez un commentaire

0 Shares
Share
Tweet
Share
+1