Google Places devient Google+ Local : quel est l’impact pour le commerçant?

Même si je critique souvent certaines politiques de Google, je sais tout de même reconnaître leur ténacité à mettre tous les efforts nécessaires pour atteindre leurs objectifs. La semaine dernière, Google annonçait l’arrivée de Google+ Local, qui vient remplacer les pages Google Places, soit les adresses locales d’entreprises apparaissant sous Google Maps. Je mentionne la persistance de Google car cette transition possède un objectif majeur, soit celui de promouvoir Google+ quel que soit le prix. Malgré un envol plutôt remarquable en décembre 2011 avec une croissance de 625,000 nouveaux membres/jour, la communauté 2.0 de Google peine à fidéliser ses membres, alors qu’une récente étude compare la communauté à une ville fantôme. À ce jour, près de 80 millions de profils Google Places ont été convertis en profils Google+ Local. Les changements sont majeurs, et aujourd’hui nous allons analyser cette version 2.0 de Google Local et identifier les points importants à retenir pour optimiser la performance de votre profil.

Une présentation visuelle améliorée

Premièrement, au niveau visuel, on remarque rapidement que la présentation est nettement améliorée, avec un look beaucoup plus riche et 2.0. Si la gestion du profil dans le « back-end » est pour l’instant identique à ce que nous avions précédemment avec Google Places, le profil public est quant à lui très différent, avec une variété d’informations disponibles au gestionnaire du profil.

Le système de commentaires Zagat

On retrouvait sous Google Place des scores d’évaluations laissées par les utilisateurs, qui étaient assez facilement manipulables à travers le spam et commentaires anonymes laissés par la concurrence. Maintenant, les commerçant, en particulier les restaurateurs, seront très content d’apprendre que Google+ Local comporte une plateforme de pointage très robuste, qui accorde un score de qualité basé sur plusieurs facteurs. En effet, Google+ Local intègre la base de données Zagat, une plateforme d’évaluations et d’adresses de restaurants acquise par le moteur de recherche californien en septembre 2011. En mettant la main sur Zagat, Google a ainsi acquis 35,000 évaluations en provenance de 100 pays différents, en plus d’un algorithme fort efficace basé sur 30 points de passage. En laissant un commentaire sur la page Google+ Local, l’utilisateur peut ainsi segmenter son vote selon différents critères, et ainsi aider le moteur de recherche à recommander un restaurant selon un critère particulier, exemple l’ambiance, le service ou autres. Vous devez être connecté à votre profil Google+ pour commenter, ce qui ajoute ainsi une touche d’authenticité à votre témoignage, puisque vous utilisez probablement votre identité véridique avec votre profil. Il s’agit d’une très belle réplique à Facebook qui a bâtit son succès entres autres grâce au fait que les profils sont basés sur des réelles identités. Autre fait intéressant, l’utilisateur qui effectue une recherche sous Google+ Local peut également consulter les recommandations de ses cercles, soit ses contacts/clients/famille/amis.  Dans cet exemple, Benoît Descary (qui est un excellent blogueur soit dit en passant) me recommande le restaurant Shô-Dan pour une fringale de Sushis à Montréal. Merci Benoît ;) Il est à noter que le système Zagat, à la base conçu pour évaluer uniquement les restaurants, présente rarement des pointages aussi développés et complets pour les autres industries, cependant mon intuition est que cela ne devrait pas tarder.

Développez l’interaction et relations avec vos clients

Google Places à la base devait servir de plateforme de communication entre une entreprise et sa clientèle. Malheureusement, les profils Places n’ont jamais eu les fonctionnalités technologiques nécessaires pour assurer cette interaction. Une des améliorations majeurs des nouvelles fiches Google+ est sans contredit la plateforme de commentaires, cependant surtout le fait que le gestionnaire de la page peut facilement répondre à un commentaire, et ainsi entamer le dialogue avec sa clientèle : (*NB : Les commentaires « A Google User » proviennent des anciennes fiches Google Places, donc sans Google+) À mon avis, cela représente une percée majeure pour Google+ Local, car l’emphase est maintenant mise sur l’engagement et le développement des relations avec la clientèle. Un client mécontent peut être « rattrapé » si vous agissez avec proactivité, par exemple en répondant à une question  ou plainte rapidement. Évidemment, cette nouvelle fonctionnalité vous demandera un effort supplémentaire si vous voulez assurer une veille sans faille de votre profil. N’oublions pas que les commentaires sont visibles à tous, ce qui peut influencer positivement ou négativement l’image de votre entreprise aux yeux d’un futur client. À ce sujet, voici d’ailleurs les commentaires laissés sur la page d’un magasin Wal-Mart : Disons que si vous êtes le gestionnaire de communauté de cet établissement Wal-Mart, vous avez intérêt à vous levez de bonne heure :)

Un potentiel SEO intéressant

Contrairement aux anciennes fiches Google Places, les fiches Google+ Local seront indexées par Google, donc un avantage SEO fortement considérable. À ce stade-ici il n’y a pas encore beaucoup d’intégration des profils Google+ Local sous les résultats de recherches, cependant ceux-ci devraient y être très bientôt. En utilisant l’exemple de « Oh! Sushis! », un restaurant floridien qui a eu l’opportunité d’être invité par Google à faire partie du premier groupe pilote de migration, on voit que les résultats organiques sous le nom du restaurant proviennent encore majoritairement des géants en ligne Yelp.com et UrbanSpoon.com, sans oublier le site mère de la compagnie. Cependant, sur la troisième page de résultats, on note l’apparition du profil Google+ Local de l’entreprise : Bien sûr une troisième page de résultats à une faible valeur SEO, cependant je suis prêt à parier que ce profil Google+ Local grimpera les échelons assez rapidement. Google+ compte des milliards de liens entrants, qui avant peu viendront soulever les classements des fiches. D’ailleurs, il sera intéressant de voir si ces fameux profils outrepasseront un jour les noms de domaines mêmes des compagnies, ce qui provoquerait sans nul doute un tollé considérable parmi les commerçants.

À venir : Les offres Google?

Suite à son incapacité d’acheter le site d’offres GroupOn, Google s’est frustré et a mis en place son propre programme de coupons de fidélité, soit Google Offers. Encore en période BETA, le programme a été testé par quelques entreprises locales, certaines d’entres elles ayant appréciée leur expérience. Fait certain, le programme Google Offers risque de connaître une certaine éclosion lorsqu’il sera lancé, simplement grâce à son intégration parfaite avec Google+ Local. La gestion du profil Google+ Local comporte un onglet « Offres » qui donne au commerçant la possibilité de démarrer une campagne de fidélisation selon ses propres critères : Avec une intégration complète et fluide de Google+ Local + Google Offers + Google Wallet, on constate rapidement que Google a comme ambition de complètement dominer le marché des services aux petites entreprises.

Conclusion

N’étant pas un grand utilisateur de Google+, je dois admettre que j’étais sceptique au moment de débuter cette analyse, puisque l’intention de Google est clairement de « forcer » l’utilisation de Google+. Les utilisateurs individuels n’étant pas aussi actifs sous la communauté que Google l’aurait souhaité, ce dernier s’est donc tourné vers la clientèle d’affaires afin de donner un second souffle à Google+. Les nouvelles fonctionnalités, notamment le pointage Zagat et la possiblité d’échanger avec la clientèle, sont deux items qui m’intéressent fortement, et que je vais assurément tester avec des prochains projets. Il sera aussi primordial de garder un œil sur le potentiel SEO que ces profils atteindront, afin de bien sûr identifier rapidement les critères qui favoriseront leur visibilité naturelle. Et vous, qu’en pensez-vous? Google vient-il de sauver sa communauté 2.0 avec Google+ Local? Allez-vous investir temps et efforts dans la gestion de ce profil?  

Vous avez apprécié cet article ?

Inscrivez­-vous à l’infolettre DCHQ afin de recevoir en primeur les derniers articles de ce blogue.

1 Comment

Laissez un commentaire

0 Shares
Share
Tweet
Share
+1