Le web 3.0 et les objets connectés : Comment le spécialiste marketing peut se préparer

Le succès d’un stratège en marketing, autant hors ligne que sur le web, est sans contredit lié à son habileté à non seulement s’adapter le plus rapidement possible aux plus récentes tendances, mais aussi à pouvoir les exploiter au bénéfice de sa stratégie.

Dernièrement, l’un des sujets les plus âprement discutés au sein des différentes communautés marketing du web est la popularité croissante des objets connectés, une révolution qui est même maintenant vue comme la prochaine phase importante du web, le fameux web 3.0.

S’il est encore tôt pour réellement définir si les objets connectés représentent l’avenir du Web, il est clair que le potentiel de ceux-ci est immense : déjà en 2012, Cisco prévoyait qu’il y aurait approximativement 7 appareils connectés pour chaque humain sur terre. De son côté, l‘International Data Corporation estime que la valeur du marché des objets connectés passera de 4,8$ billions en 2012 à $8,9 billions en 2020.

Évidemment, cette possibilité de pouvoir connecter les objets que l’on utilise tous les jours est loin d’intéresser uniquement les consommateurs : les spécialistes marketing suivent de très près cette révolution, car comme tout le reste, elle aura un impact majeur sur notre industrie et nos façons de fonctionner.

Aujourd’hui dans cet article qui sort un peu du cadre habituel de ceux publiés sur ce blogue, nous analyserons de près le potentiel que représente les objets connectés, et comment nous, stratèges en ligne, pouvons nous y préparer.

Un marché en pleine croissance

L’internet des objets représente tout ce qui peut – et sera – connecté au web. Ceux-ci sont déjà autour de nous, et depuis plusieurs années. On pense bien sûr aux téléphones intelligents et tablettes, mais également d’autres items qui deviennent tous les jours de plus en plus populaires et “mainstream”. En voici quelques exemples :

Le thermostat Nest 2.0, qui permet d’ajuster la température de votre maison en ligne, à travers votre appareil iPhone ou Android.

Le bracelet Nike+ FuelBand, un bracelet connecté qui a pour objectif de suivre votre activité quotidienne afin de mesurer votre niveau de fitness.

Open Garden, un système de jardinage à distance pour gérer de près (ou de loin!) votre jardin personnel. Vous gérez le niveau d’humidité, température de l’air et la croissance de vos plates bandes à distance, sans oublier la possibilité de déclencher l’arrosoir quand bon vous semble, même lorsque vous êtes au travail.

– Les fameuses Google Glasses, ou la montre intelligente iWatch d’Apple.

– Les constructeurs automobiles tels que Ford, Audi et Hyundai, offrant une panoplie d’options connectées telles que l’alerte personnalisée au choix du conducteur (restaurant préféré près de la route, manque d’essence, etc.), le repérage d’un emplacement de stationnement disponible ou la possibilité de connecter son iPhone ou Android pour accéder à un système de navigation ultra-puissant.

– Et l’exemple classique de la laveuse connectée, tel que Cloudwash, qui non seulement peut être utilisée à distance à partir de votre appareil intelligent, mais peut également commander du détergent directement d’Amazon lorsque le besoin survient.

Cette mania de vouloir connecté tout ce qui nous entoure peut représenter un exemple parfait de l’absurdité de cette ère moderne, mais dans la plupart des cas les bénéfices engendrés par cette connectivité constante sont plus que parfait.

En effet, qui ne souhaite pas arriver à la maison avec un souper déjà prêt, puisqu’il sera possible de démarrer le four depuis votre iPhone à partir du bureau ? Pour une entreprise, pourquoi ne pas vouloir assurer une gestion sans-faille de son inventaire, en étant au courant du parcours de chacun des items composant celui-ci, à tout moment ? Même au point de vue de la santé publique, certains appareils connectés peuvent être utilisés pour suivre la pression artérielle d’un patient, ou encore envoyer plus rapidement une alerte médicale dans le cas d’une quelconque défaillance.

En somme, des bénéfices très intéressants qui en font rêver plusieurs, mais qui peuvent encore alimenter le malaise chez beaucoup d’autres.

Le danger des objets connectés

Les risques entourant les objets connectés sont réels et très présents, surtout au niveau des renseignements personnels de leurs utilisateurs. Les entreprises de toutes sortes ont de la difficulté à protéger leurs bases de données clients et/ou résister aux assauts des pirates informatiques. C’est une chose de devoir redémarrer son ordinateur pour installer une nouvelle mise à jour de sécurité, cependant que se passera-t-il lorsque vous devrez redémarrer votre maison au complet, pour empêcher une intrusion physique ou virtuelle ?

Ou à un niveau moins grave, désirez-vous que votre réfrigérateur remplace votre inbox et devienne un générateur de spam, vous alertant sans cesse sur les nouveaux produits en vente à l’épicerie, un nouveau détergent recommandé par vos amis et disponible à la pharmacie du coin ?

On se souvient également de l’épisode fort effroyable du pirate qui avait réussi à infiltrer une webcam dans la chambre d’un poupon, et lui criait des obscénités en espérant réveiller le bébé. J’ose à peine à imaginer la terreur que tu dois ressentir quand tu entends la voix d’un étranger dans la chambre de ton enfant. Est-ce que ce danger et insécurité constante le prix à payer pour satisfaire notre soif d’être continuellement connecté ?

Il est clair que le marché des objets connectés se développe trop rapidement pour que ces questions au niveau de la sécurité des appareils soient soigneusement analysées et prévenues. D’ailleurs, il est impossible de pouvoir prévoir les conséquences avant le moment auquel nous serons complètement plongés dans l’univers de l’internet des objets. Les consommateurs devront s’adapter rapidement, et être conscients des risques qu’entraînera une mauvaise utilisation ou configuration des objets connectés.

Comment le spécialiste marketing peut se préparer à la folie des objets connectés

Cette adaptation s’adresse également aux spécialistes marketing en ligne et traditionnels. Nous sommes aux portes d’une nouvelle ère, et jamais auparavant nous n’aurons eu autant d’outils et d’éléments qui nous permettront de rejoindre nos consommateurs avec la bonne offre, au bon moment.

Voici quelques-unes des répercussions des objets connectés sur l’avenir du marketing en ligne qui, à mon avis, deviendront extrêmement importantes à suivre pour tous spécialistes désirant demeurer au sommet de la vague :

  • L’impact sur les médias sociaux : Les objets connectés sont par défauts, configurés et optimisés pour êtres utilisés sur les médias sociaux. Certains d’entre eux peuvent mêmes interagir de façon indépendante sur Facebook et Twitter, en partageant des statuts au niveau de leur utilisation (le bracelet Nike+ FuelBand est un bon exemple) il sera important pour les stratèges marketing de suivre les communautés qui seront touchées par le développement des objets connectés, ce qui permettra d’établir le contact avec des nouveaux clients qui étaient jusqu’à là inaccessibles.

  • Marketing et publicité encore plus ciblée, voire en temps réel : Le fait que les objets connectés soient programmés pour répondre de façon proactive aux besoins du moment marque une nouvelle ère dans le monde de la publicité. En effet, fini la publicité de masse et imprécise exemple les bannières, mass mailing et pop-up, et bienvenue à la publicité 100% pertinente répondant aux besoins précis du client. Pensez à l’exemple du lave-vaisselle qui manque de détergent, au sein d’une maison intelligente. Celle-ci pourrait vous avertir du besoin, mais également, vous envoyer sur votre iPhone un coupon chez un détaillant pour renflouer votre stock. Quel stratège marketing ne rêve pas de cette possibilité de pouvoir rejoindre ses clients exactement au moment où ceux-ci ont besoin de leurs produits ? Il faudra faire attention à ne pas franchir la mince ligne séparant la limite de l’intrusion, cependant, avec le bon message au bon moment, le potentiel est infini.
  • Des données encore plus précises… et privées : Les objets connectés ont déjà la capacité de générer des tonnes de données quant à leur utilisation ainsi que sur les habitudes de vie de leur propriétaire. Pour les stratèges marketing, cela représente une mine d’or d’informations qui permet d’affiner les stratégies, autant au niveau de l’acquisition que de la fidélisation. Il faudra bien sûr développer encore notre habileté à analyser et comprendre la tonne de données à notre portée, mais également, prendre les précautions nécessaires pour utiliser avec soin les données personnelles qui émaneront de l’utilisation des objets connectés. Jamais nous n’aurons eu entre les mains des données aussi précieuses et précises sur les habitudes de vie de nos utilisateurs, et nos stratégies marketing devront être sensibles à cette réalité.

  • Comprendre le parcours des utilisateurs : la compréhension du parcours de nos utilisateurs est un défi de l’ère actuelle, depuis l’arrivée des différents types d’appareils permettant une connexion Internet. Votre utilisateur peut découvrir votre compagnie par le biais de son iPad le matin lors de son déplacement au travail, vérifier vos heures d’ouverture / inventaire avec son appareil Android durant son heure de lunch, pour finalement compléter une transaction le soir venu sur son ordinateur de table. Cet exemple simplifie le multiparcours des utilisateurs, mais il s’agit de la réalité : vos clients interagissent avec votre entreprise à partir d’une myriade de plateformes et d’appareils différents, et la situation va se complexifier avec la croissance des objets connectés. Il est difficile de s’y préparer, cependant on peut tout de même dès maintenant

Et vous de votre côté, comment anticipez-vous l’ère des objets connectés ? Avec optimisme et positivisme, ou avec crainte et anxiété ?  

Vous avez apprécié cet article ?

Inscrivez­-vous à l’infolettre DCHQ afin de recevoir en primeur les derniers articles de ce blogue.

2 Comments

Laissez un commentaire