3 pistes de solution pour contrer le « not provided » de Google Analytics

Rapide retour en arrière : il y a un peu plus d’un an que le fameux « not provided » faisait son apparition dans les rapports de données analytiques, par exemple sous le rapport de mots-clés naturels. On se rappelle que Google, dans un effort visant à protéger la vie privée de ses utilisateurs, annonçait que les mots-clés recherchés par les utilisateurs connectés à leur compte Google allaient maintenant être encryptés, grâce à la recherche SSL. Évidemment, cette nouvelle fut froidement accueillie par les gestionnaires et spécialistes du web, qui perdent ainsi une source d’information fortement précieuse dans l’analyse et la planification de leurs activités en ligne. Même les estimations de Matt Cutts, qui prévoit un taux de « not provided » de maximum 9%, ne réussit pas à calmer les craintes. En février 2013, force est d’admettre que les mots-clés « not provided » ont clairement dépassé les prédictions de Cutts, alors que dans certains cas plus de 25% des mots-clés sont maintenant cachés dans Google Analytics. Avec plus de 25% de données de mots-clés manquants, on comprend facilement le sentiment de désespoir pouvant s’emparer des spécialistes SEO, alors qu’il devient (encore une fois) plus difficile de quantifier et mesurer le succès de nos stratégies de référencement naturel, au devant de nos clients et patrons. Pire encore, la situation ne risque pas de s’améliorer, alors que Google annonçait la semaine passée que la prochaine version de Chrome encryptera toutes les recherches par défaut, emboitant ainsi le pas à Firefox. Allons-nous atteindre un jour le cap de 100% des mots-clés encryptés et inutilisables ? Donc, devant cette situation malheureuse, le spécialiste SEO a deux choix, soit se mettre en boule et pleurer inlassablement, ou encore accepter faire face à la réalité, et travailler sur des pistes de solution pour améliorer son sort. Puisqu’il est primordial à mon avis de conserver une attitude optimiste si l’on veut éprouver du succès en ligne, l’article d’aujourd’hui propose trois pistes de solution pour analyser les mots-clés cachés dans le « not provided ».

Avant de commencer – identifier l’impact

Débutons d’abord par déterminer la gravité de la situation, soit le pourcentage de mots-clés présentement dissimulés derrière le « not provided ». Pour cet exemple nous allons simplement utiliser directement Google Analytics. Premièrement, à partir de Google Analytics, on navigue à la section «Sources de trafic», «Sources» et ensuite «Résultats naturels» : Ensuite, dans le tableau des mots-clés, on repère la ligne pour «Not Provided» : On clic le mot-clé « not provided », et on cherche pour la pointe de tarte dans le coin gauche du rapport : Bon, cela fait mal, mais au moins on connaît l’ampleur des dommages. Regardons maintenant ensemble quelles sont les options qui s’offrent à nous ;-)

Piste #1 – Les pages de destinations avec mots-clés similaires

La première piste, simple à appliquer, consiste à analyser les pages de destinations les plus populaires sur votre site et d’ajouter la dimension des mots-clés. Cette méthode nous permettra de regrouper les mots-clés « not provided » par pages de destinations, et chercher des similarités. Premièrement, nous avons besoin d’accéder aux mots-clés naturels. Toujours sous Google Analytics, nous allons à « Sources de trafic », « Sources », « Recherche » et finalement, « Résultat naturels ».  Dans la colonne de droite, nous cliquons sur « Page de destination » : Ensuite, vous sélectionnez la page de destination de votre choix soit celle que vous désirez analyser, avant de cliquer sur « Variable secondaire », et aller chercher « Mot-clé » sous « Sources de trafic » : Vous aurez ensuite sous les yeux un tableau ressemblant à celui-ci : Même si je ne peux savoir avec précision quels sont les mots-clés cachés dans le « not provided », je peux tout de même tracer des comparaisons avec les autres mots-clés dans cette liste. Par exemple, je peux voir que les mots-clés « not provided » comporte des statistiques de comportement en ligne très similaires aux 5 autres meilleurs mots-clés.  Je peux donc assumer, sans en être entièrement certain, qu’un fort pourcentage de ses mots-clés « not provided » doivent être les mêmes que ce top 5. Je reconnais que cette méthode est loin d’être infaillible. Cependant, j’ai au moins ici un indice qui m’évite de paniquer, et peux pousser mon analyse de la situation une étape plus loin.

Piste #2 – Le « hack » des mots-clés jumelés aux pages de destination

Ce « hack » de Google Analytics est une gracieuseté de Dan Barker sur EConsultancy. Cette tactique consiste à modifier l’apparition des données dans le rapport des mots-clés  sous Google Analytics, en associant les termes « not provided » avec leurs pages de destination. Avant de commencer, je vous recommande très fortement de créer une copie de votre profil Google Analytics pour fin de test, afin de ne pas bousiller votre profil principal et ainsi détruire vos données analytiques. Pour créer le deuxième profil qui vous servira à tester le « hack » : 1. On sélectionne « Admin » dans le coin en haut à droite : 2. Cliquez le profil principal de votre site Web. 3. On navigue à « paramètres de profil ». 4. Dans le coin en bas, on clique « copier ce profil », avec le nom de notre choix. Maintenant, une fois le profil créé, on retourne à la liste des profils principaux en cliquant le ID de la propriété : Et on sélectionne le profil que nous venons de créer : On clique sur « Filtres» : Après avoir cliqué sur « Nouveau filtre », voici les informations que vous devez entrer : On enregistre le tout, et on attends quelques heures le temps que les premiers visiteurs soient enregistrés dans votre nouveau profil Google Analytics. Quel sera le résultat de ce « hack » ? Simplement naviguez au rapport des mots-clés (Sources de trafic/Sources/Recherche/ Résultats Naturels), et vous remarquerez un nouveau format de données de mots-clés : Donc, nous avons le mot-clé « not provided » (np) qui apparaît automatiquement avec la page de destination sur laquelle ce visiteur est atterri. Encore une fois cette solution n’est pas parfaite, cependant l’avantage est que vous avez les informations de mots-clés et de contenus facilement jumelés, ce qui vous donne des bons indices sur la performance SEO de ces pages.

Piste #3 – Analysez les recherches internes

Finalement, la troisième piste consiste en la création d’un segment avancé pour dissocier les visiteurs « not provided » des visiteurs réguliers du site.  On débute par créer un segment avancé avec les paramètres suivants : Maintenant que le segment est enregistré et activé, vous pouvez consulter le rapport de statistiques qui vous intéresse sous Google Analytics, et analysez les données des visiteurs « not provided » dissociées des statistiques globales du site. Si vous avez un moteur de recherche interne sur votre site, et que celui-ci est configuré sous Google Analytics afin d’enregistrer les mots-clés utilisés dans ses recherches internes (Contenu/Recherche sur site), le segment « not provided » vous permettra de savoir si ces fameux visiteurs dissimulés ont utilisé la recherche sur votre site. Si oui, et bien, ces mots-clés internes vous seront accessibles, donc vous en apprenez plus sur les intentions de ces internautes : Ensuite, sélectionner le rapport « termes de recherche », et vous pourrez connaître les mots-clés utilisés dans la recherche sur votre site, par des visiteurs « not provided ». Vous avez maintenant un niveau de connaissance supplémentaire sur vos visiteurs cachés, qui vous aideront à raffiner autant vos stratégies SEO que l’efficacité de votre contenu :-)

Conclusion

Alors qu’on en est à la fin de cet article, je peux imaginer que certains lecteurs seront déçus, puisqu’aucune solution magique n’a été mentionnée,  en ce qui concerne la récupération de façon miraculeuse les données de mots-clés qui nous échappent. Je conviens que les pistes mentionnées dans cet article ne viennent pas régler le problème. Dans un monde idéal une solution nous permettrait de récupérer les données de mots-clés que nous perdons à tous les jours, mais hélas, nous devons apprendre à vivre avec cette situation déplaisante. Cependant, il faut faire face à la musique, et tenter de retirer le meilleur de chaque situation. Les tactiques mentionnées ici-haut peuvent vous donner des pistes qui non seulement vous aideront à améliorer votre analyse des mots-clés « not provided », mais aussi qui peaufineront vos habilités analytiques dans l’ensemble. Quel est le réel besoin d’avoir accès aux mots-clés précis? La vraie question n’est-elle pas de voir si avec le contenu de mon site est performant, si j’ai réussi à obtenir des conversions, du trafic avec des visiteurs qui s’engagent? Alors gardez le sourire et soyez optimiste, le verre est toujours à demi plein ;-)

Vous avez apprécié cet article ?

Inscrivez­-vous à l’infolettre DCHQ afin de recevoir en primeur les derniers articles de ce blogue.

5 Comments

  1. Très bon article !

    Un grand merci pour ce partage d’informations essentielles dans l’analyse des données SEO. Ces 3 techniques sont excellentes pour essayer d’obtenir à nouveau les informations que Google nous cache désormais.

    Merci encore pour ce partage.

    Répondre
  2. Bonjour,

    Très bien cet article, surtout le point n°3 que je trouve très pratique et que je n’avais jamais lu auparavant. Certainement celui qui est le plus fiable pour déterminer les attentes des internautes avec précision.

    Merci !

    Répondre
  3. Merci pour ces quelques conseils, je vais tester la première et la troisième piste, j’ai une quantité assez impressionnante de not provided dans les statistiques, c’est un peu frustrant.

    Répondre

Laissez un commentaire