Astuce SEO local : Profiter des heures d’achalandage de vos concurrents

C’est bien connu, les nombreux outils gratuits et payants que l’on retrouve sur le web offrent une myriade de façons d’étudier le positionnement Internet de vos concurrents, dans l’optique de déchiffrer les facteurs à l’origine de leur succès.

Mais qu’en est-il de la situation inverse, soit d’analyser la performance hors-ligne d’un concurrent ayant pignon sur rue ?

À ce sujet, Google a justement lancé il y a quelques semaines une nouvelle fonctionnalité apparaissant sur les fiches locales des entreprises, soit l’estimation des heures et moments les plus achalandés dans un commerce de détail.

Cette mise à jour est relativement passée sous le radar en terme de couverture médiatique sur le web, et même si elle peut générer des informations intéressantes pour tout gestionnaire et spécialiste SEO effectuant régulièrement de l’analyse concurrentielle.

L’article d’aujourd’hui débutera par une présentation de la fonctionnalité, avant d’aborder comment nous pouvons utiliser celle-ci pour parfaire notre stratégie d’acquisition de clientèle.

CONNAÎTRE LES HEURES D’ACHALANDAGE DE VOS CONCURRENTS

Pour accéder aux heures populaires d’un magasin, simplement lancer une recherche locale avec un nom d’entreprise ainsi que la ville de votre choix. L’objectif est de déclencher l’apparition du « 3 pack local », soit le nouveau format de présentation des résultats locaux sous Google.

Par exemple, voici le résultat de recherche pour  « Walmart Jean Talon », une succursale du géant Walmart ici à Montréal :

walmart - 2

Certains l’ont déjà remarqués, mais pour plusieurs lecteurs, cet encadré intitulé  « Moments populaires » est complètement nouveau.

Ce tableau indique les moments les plus achalandés dans ce commerce en question. On peut également comparer différentes plages horaires, par exemple comparer la journée de samedi versus dimanche, et ainsi de suite.

COMMENT GOOGLE CALCULE-T-IL CES DONNÉES ?

Évidemment la première question qui vient en tête est  « Comment Google peut-il savoir cette donnée, alors qu’on parle ici du trafic hors ligne et en magasin ? »

Et bien, la réponse est fort simple, et se trouve au fond de vos poches, ou encore dans votre sacoche.

En effet, votre appareil mobile est celui qui trahit votre position. Lorsque, tout comme des millions d’autres utilisateurs mobiles, vous acceptez de partager vos informations de localisation, il devient un jeu d’enfant pour Google de connaître votre itinéraire. Cela inclut le dernier musée que vous avez visité, le métro que vous avez pris ce matin, ou bien sûr, votre commerce local préféré.

Cela peut être un choc si vous pensez que votre téléphone protégeait votre anonymat, dans ce cas je suis désolé de vous décevoir.

Vous n’avez qu’à chercher pour votre Timeline sur Google Maps, et vous verrez que Google n’a aucune difficulté à connaître votre emploi du temps. Le moteur de recherche peut ainsi facilement bâtir des historiques et prévisions d’achalandage des différents commerces selon le nombre de consommateurs qui y accèdent, appareil mobile en poche.

UTILISER LES HEURES POPULAIRES À VOTRE PROFIT

De retour aux moments populaires, Google a lancé cette mise à jour pour permettre aux consommateurs de savoir à quel moment on peut aller dans sa boutique préférée hors des heures de pointe. Après tout, personne n’aime attendre en ligne.

Mais à titre de stratège, cet ensemble de données peut également se révéler un indice fortement intéressant pouvant alimenter nos tactiques publicitaires.

Pour continuer sur l’exemple ici haut, disons que je possède une entreprise qui fait concurrence à Walmart. En connaissant les heures d’achalandage de mon concurrent, je peux également connaître par le fait même le comportement de la clientèle visée.

Ainsi, si je découvre que l’achalandage est fortement élevé un jeudi en soirée chez mon concurrent, rien ne m’empêche de lancer une promotion spécialement basée sur cette plage horaire, sachant que cela cadre avec l’horaire de mon client prospect.  Ajoutez un service de livraison gratuit pour cette même journée populaire, et le test devient drôlement pertinent.

Cela veut donc dire que je peux lancer des promotions via Google AdWords dans les 48 heures avant les moments populaires de mon concurrent, sachant que je serai ainsi visible lorsque la clientèle de mon concurrent est hautement susceptible de chercher en ligne pour s’informer.

MAXIMISER VOS STRATÉGIES PUBLICITAIRES

Autre exemple, l’entreprise québécoise RONA tenait ce samedi dernier une promotion fort efficace qui fait courir les foules, où vous pouvez gratter un billet chanceux qui vous permettrait de gagner l’ensemble de vos achats. La rabais minimum du billet à gratter est un rabais de 10%, ce qui au final, est un prix de consolation tout de même attrayant.

Bref, tout ça pour dire que cette promotion fût uniquement disponible ce samedi, pas une journée de plus. En consultant les heures et les journées d’achalandages de vos concurrents, peut-être cela pourra stimuler votre créativité sur les promotions que vous pouvez offrir, et ainsi viser couper l’herbe sous le pied de votre concurrent ;-)

En espérant que cette astuce vous as plu. Bonne analyse et bonne stratégie commerciale :-)

Vous avez apprécié cet article ?

Inscrivez­-vous à l’infolettre DCHQ afin de recevoir en primeur les derniers articles de ce blogue.

Laissez un commentaire