Astuce SEO : comment récupérer les liens entrants qui vous sont dus

La série Astuce SEO vise à partager des conseils simples à appliquer et pouvant contribuer immédiatement à vos stratégies SEO. Ces billets sont donc délibérément concis et visent à stimuler votre créativité. 

Si les récentes frappes de Google contre les stratégies de liens entrants ont eu pour effet d’intimider certains spécialistes SEO, pour d’autres cela n’aura eu que la confirmation inverse, soit que les liens entrants occupent toujours une place de choix dans l’algorithme de Google.

Cela dit, il n’y a aucun doute qu’il devient de plus en plus difficile d’obtenir des liens entrants. Les webmestres sont de moins en moins enclins à donner des liens de façon éditoriale, ce qui fait que chaque lien entrant acquis est généralement le résultat d’un effort considérable en temps et/ou budget. Voilà pourquoi il est donc plus qu’important de veiller à ne pas perdre les liens entrants si difficilement acquis.

Une situation beaucoup plus fréquente qu’on ne le pense est la perte de liens entrants suite à une erreur 404. En effet, si celles-ci sont généralement associées à une mauvaise expérience en ligne, une erreur 404 peut également avoir une influence négative au niveau du SEO : un lien externe pointant vers une page d’erreur 404 équivaut à une opportunité perdue, soit un lien qui pointe vers un contenu qui n’existe plus.

Dans cette 7e édition de notre série Astuces SEO, nous détaillerons une procédure visant à vérifier si vous avez présentement des liens entrants pointant vers des pages 404 sur votre site, et comment rectifier la situation.

Identifier si votre site génère des erreurs 404

Il est normal qu’un site génère des erreurs 404, et les raisons peuvent être nombreuses : refonte d’un site, changement d’URL mise à jour du contenu et de la structure de navigation, etc. L’important n’est pas nécessairement de tout mettre en œuvre pour éviter que des erreurs 404 surviennent, mais plutôt de réagir rapidement si l’une d’entre elles fait son apparition. C’est ce que nous verrons aujourd’hui.

L’unique prérequis est de posséder un compte Google Webmaster Tools (GWT) et d’avoir préalablement validé son site. Pour ceux qui ne l’ont pas fait ou encore ne sont pas familier avec la procédure, voici un article expliquant comment faire.

Donc, on se connecte à GWT, et on navigue à Erreurs d’exploration, sous le menu Exploration.

Dans la page principale, on obtient alors un tableau présentant une liste des URL sur votre site possédant des erreurs d’exploration, soient les erreurs de serveur, les accès refusés et les introuvables. On clique sur cette dernière, et nous obtenons une liste des URL fautives (cachées en gris ici-bas) et retournant une erreur 404, tel que détecté par Google :

Maintenant, cliquez sur n’importe quel de ces liens pour voir en détails où ce lien est référencé, soit sur votre site, mais aussi à partir de sites externes, en cliquant sur référencée sur :

Comme dans l’exemple ici-haut, une des URL 404 sur mon blogue est référencée non pas uniquement sur un lien interne, mais également sur un lien externe, donc, un lien entrant perdu.

Je vous invite à tenter l’expérience, et analyser chacune des URL 404 tel que reporté par Google Webmaster Tools. Si vous avez 5,10, 15 ou même 50 pages brisées, cela peut signifier autant de liens entrants et même plus, puisque certaines pages peuvent avoir plusieurs liens entrants externes à elles seules.

Si vous n’avez pas de rapport d’erreurs 404 en ce moment, félicitations, vous faites parti de la très faible minorité de sites dont tous les liens sont fonctionnels. Cependant je vous recommande tout de même de régulièrement jeter un œil sur le statut de vos URL, car nous savons tous que la situation peut changer très rapidement, à l’image de l’évolution de votre site et des ses stratégies.

Comment rectifier la situation

Maintenant que nous avons identifié des opportunités de liens perdus par cause de liens brisés sur notre site, nous pouvons travailler à corriger ces problèmes.

3 pistes de solutions s’offrent à nous :

1. Évidemment, la méthode la plus simple est de corriger l’URL en question, par exemple si celle-ci comporte une erreur de frappe ou de syntaxe. En corrigeant l’URL, tout reviens en place, et aucune autre action n’est nécessaire. À noter que l’écran précédent, soit le tableau Référencée sur vous fournira une liste des pages internes contenant ce lien.

2. S’il n’est possible de corriger l’URL, par exemple suite à une refonte où un changement de nomination était nécessaire, ou encore si la page n’existe tout simplement plus, une redirection 301 devient alors nécessaire vers une page équivalente. Attention, dans certains cas, il sera recommandé de créer une page qui remplacera de façon adéquate celle disparue, afin de conserver la pertinence du lien entrant. Pour ce qui est de la redirection, sans être parfaite, elle est tout de même la meilleure solution de rechange pour tenter de conserver le maximum de bénéfices SEO à travers la redirection.

3. Finalement, la troisième méthode recommandée et surtout pour compléter la deuxième piste, il serait approprié de tenter votre chance en contactant le propriétaire du site effectuant un lien vers votre page brisée, et lui offrir de mettre son lien à jour avec la nouvelle URL de remplacement. Il s’agit probablement de la meilleure alternative si le lien ne peut être réparé sur votre site, et permet de conserver les impacts SEO au lieu d’en perdre à travers la redirection 301.

Vous aurez bien compris que la meilleure alternative est bien sûr de tenter de changer au minimum ses URL, par exemple lors que vous effectuez une refonte de votre site.  À l’agence web où je travaille, soit Absolunet, j’essai de conserver au maximum les URL d’un site si celles-ci sont pertinentes et n’ont pas à être changées. Comme cela, on évite au mieux de potentiels problèmes dans le futur.

En espérant que cette astuce SEO vous as plu, et vous permettra de récupérer des liens entrants qui vous sont dus :-)

 

3 Comments

  1. C’est vrai que l’on perd le bénéfice du lien lorsque l’on fait une redirection 301.
    Par toujours facile de demander au Webmaster de demander le changement d’url…
    Justement j’ai fait un site sous WP alors que mon client était sur 1&1 et j’ai du gérer et remettre les liens comme avant !
    Mais on a quand même perdu des places, c’est un mal pour un bien :D

    Répondre
  2. Bonjour !
    J’aurai aimé tomber sur ce lien il y a un mois ! Je suis responsable de référencement pour un sitede e-commerce, je viens à peine de prendre mes fonctions et je suis tombé sur une situation similaire due à des erreurs passées :
    – des milliers d’erreurs 404 et 410 en pagaille suite à des suppressions de pages, plusieurs refontes, des changements d’urls
    – un système de linking entre les 14 sites européens en château de cartes qui a produit l’inévitable, à savoir des pertes de backlinks par milliers
    – circonstance aggravante : l’ancre de lien de ces backlinks était invariablement le mot clé principal du site (!), du coup une descente aux enfers dans le positionnement.
    Donc sur un pays et un mot clé nous sommes tombés à la position 65 ; je me suis dit qu’il était désormais impossible de remonter quoi que ce soit, mais en persévérant et en réparant en masse les 404 et les 410, j’ai resoumis pour indexation le domaine en entier avec les liens directs (la forme de soumission qu’on peut faire 10 fois par mois) et miracle, on a évité le crash de peu, la position s’est stabilisé et depuis quelques jours, nous sommes en position 9.
    Voilà, je voulais témoigner sur cette expérience en concluant que lorsque les erreurs sont nombreuses et qu’on « obéit » sagement au robot, on peut être sacrément récompensé…
    Je crois que je ne peux pas mettre le screenshot de la courbe, j’aurai bien voulu vous la montrer.
    Merci pour l’article, je reviendrai souvent =)

    Répondre

Laissez un commentaire