Déploiement de l’index mobile de Google : 6 étapes à suivre pour vous préparer

Attendue depuis maintenant plus d’un an, Google a récemment annoncé le déploiement graduel de son fameux index mobile.

Ce nouveau système d’indexation s’ajoute à la liste incessamment croissante de nouvelles fonctionnalités et d’efforts de la part de Google pour rendre le web encore plus « mobile friendly ».

La tension des webmestres et spécialistes SEO est palpable. Après tout, nous avons tous en souvenir l’entrée en scène du « mobilegeddon ». Cette mise à jour avait créé un véritable vent de panique dans l’industrie, en forçant les gestionnaires à revoir complètement l’optimisation mobile de leur site.

L’arrivée de l’index mobile de Google n’a heureusement rien à voir avec le mobilegeddon, mais elle demeure tout aussi importante.

Dans cet article, nous verrons ensemble ce qu’est l’index mobile, quelles sont ses implications, et surtout ce que vous devez vérifier dès maintenant.

Qu’est-ce que l’index mobile ?

Comme son nom l’indique, l’index mobile représente un système d’indexation dans lequel Google traitera en priorité la version mobile d’un site afin d’indexer celui-ci.

Jusqu’à maintenant, le système d’indexation de Google analysait en premier lieu la version desktop d’un site pour fin d’indexation, en conformité avec la situation des chercheurs.

Mais les temps ont changé : le mobile occupe maintenant une part prédominante des recherches sur le web, et Google tient à présenter des résultats qui satisferont la majorité des chercheurs, ces derniers étant maintenant sur mobile.

(image : Moz)

Donc, Google prendra un long regard à la version mobile de votre site, et celle-ci deviendra la version primaire de votre site à être indexé.

On note également que l’index mobile ne devient pas un nouvel index supplémentaire. En d’autres mots, Google n’utilisera pas deux index en même temps. Ce dernier utilise toujours un seul index pour servir les résultats de recherche; la seule différence est que celui-ci traite dorénavant en priorité les contenus mobiles des pages disponibles sur le web.

Qu’est-ce que l’index mobile n’est pas ?

Il est aussi important de spécifier ce que l’index mobile n’est pas, afin de dissiper les rumeurs et clarifier les interprétations.

Il faut comprendre que l’index mobile change la façon dont Google explore et récupère le contenu de votre site. Pour le moment, l’index mobile ne devrait pas avoir d’impact sur le classement de votre site dans les moteurs de recherche.

Cette dernière phrase peut surprendre. Après tout, si votre contenu est parfaitement optimisé pour les mobiles et que Google l’indexe rapidement, ne devriez-vous pas avoir un avantage au niveau organique, au minimum vis à vis le même contenu sur desktop ?

Dans l’annonce officielle sur le blogue de Google, l’ingénieur Fan Zhang de Google émet le commentaire suivant :

 

«Mobile-first indexing is about how we gather content, not about how content is ranked. Content gathered by mobile-first indexing has no ranking advantage over mobile content that’s not yet gathered this way or desktop content. Moreover, if you only have desktop content, you will continue to be represented in our index. »

 

Ainsi, le fait que votre site soit indexé par le l’index mobile ne lui donne pas un avantage au niveau de son classement dans les résultats de recherche. Du moins, pas pour le moment.

Par contre, M. Zhang réitère l’importance du contenu optimisé pour mobile, en mentionnant :

 

We continue to encourage webmasters to make their content mobile-friendly. We do evaluate all content in our index — whether it is desktop or mobile — to determine how mobile-friendly it is. Since 2015, this measure can help mobile-friendly content perform better for those who are searching on mobile. Related, we recently announced that beginning in July 2018, content that is slow-loading may perform less well for both desktop and mobile searchers.

 

Donc, on continue à optimiser nos contenus pour l’expérience de nos visiteurs mobiles et particulièrement pour le temps de chargement, ce qui au final aidera vos pages à obtenir la visibilité organique qu’elles méritent.

Comment vérifier si vous êtes sur l’index mobile ?

Présentement, deux méthodes sont suggérées pour valider si votre site est maintenant traité par l’index mobile.

Notification dans Google Search Console

La première façon consiste à vérifier votre console Google Search, dans laquelle vous pourriez avoir reçu un message vous avertissant que vous êtes maintenant passé sur l’index mobile.

Le déploiement est toujours en cours, ce qui peut expliquer pourquoi vous n’auriez toujours pas reçu cette notification.

Les fichiers Log et Smartphone Bot

Dans un récent Hangout, John Mueller conseillait l’analyse des fichiers Logs de votre site pour déterminer si celui-ci était passé dans l’index mobile.

Premièrement, il faut savoir que Google possède un robot d’exploration pour desktop et un autre pour mobile.

En temps normal, 80% de l’exploration de votre site est réalisé par le Googlebot desktop, et 20% pour Googlebot pour mobile.

Dans le cas d’un passage sur l’index mobile, ces pourcentages sont tout simplement renversés :

I think you would probably recognize it in the log files. If you see, if you look now probably something like 80% of the crawling is with the Googlebot desktop and maybe 20% is with mobile with the smartphone Googlebot.

And probably that will shift over and that most of the crawling will be done with the smartphone Googlebot and less crawling with the desktop Googlebot.

So if you like really watch out for your log files probably you can notice that fairly obviously.

Ceci nous rappelle l’importance d’analyser régulièrement les fichiers logs de son site, et de garder ainsi un oeil sur la fréquentation de son site par les robots d’explorations.

Ce que vous devez faire pour vous préparer à l’index mobile

Premièrement, la bonne nouvelle est que la plupart des lecteurs de cet article n’ont rien à craindre de l’index mobile. Après tout, votre site est déjà adapté pour les utilisateurs sur mobile, ayant prévu le coup déjà depuis plusieurs années… n’est-ce pas ?

À l’opposé, les webmestres dont le site met en priorité l’expérience desktop aux dépends de celle sur mobile devraient interpréter l’index mobile comme le dernier rappel pour revoir leur stratégie d’optimisation le plus rapidement possible.

Dans le pire des cas, les sites Web qui ne disposent pas d’une version mobile adéquate de leur site ne seront pas pénalisés pour leur référencement , et seront toujours accessibles dans les résultats de recherche. L’index desktop ne disparaîtra pas et continuera d’afficher des résultats adaptés pour les ordinateurs réguliers. Même si ce segment de marché diminue vis-à-vis le mobile, on parle tout de même d’un volume de trafic qui demeure important.

Votre site est optimisé pour le mobile et vous voulez réussir votre transition vers l’index mobile ? Voici 5 points à vérifier dès maintenant pour maximiser vos chances de succès.

1. Assurer l’uniformité des Meta données

L’arrivée de l’index mobile signifie que vos contenus mobiles deviendront les principales portes d’entrées vers votre site, à partir des résultats de recherche.

Cela veut dire que vous devez vous assurer que vos pages mobiles comportent la même qualité d’optimisation que vos pages régulières sur desktop.

Cela signifie de vérifier que vos pages mobiles possèdent les bons contenus optimisés, notamment au niveau des Meta données et des données structurées.

2. Vérifier votre fichier robots.txt

Nous avons déjà mentionné le fait que les sites traités par l’index mobile seront maintenant principalement explorés par le Googlebot pour smartphone. Ce robot d’exploration deviendra votre meilleur ami, et vous devez faire en sorte qu’il soit bien accueilli sur votre site.

Si vous voulez que ce dernier accède à l’intégralité de vos contenus, vous devriez vous assurer qu’aucun fichier ou URL importante n’est bloqué par le fichier robots.txt.

3. Utiliser l’outil « Explorer comme Google »

L’outil « Explorer comme Google » (Fetch and render) est très utile pour examiner une page de votre site de la même façon qu’un robot d’exploration.

En utilisant cet outil avec le filtre « mobile », vous obtiendrez un compte-rendu de ce que Googlebot pour smartphone comprend de votre page et surtout, les fichiers auxquels ce dernier peut accéder.

Si des fichiers sont manquants et/ou inaccessibles sur mobile, vous avons des ajustements à faire pour vérifier que Googlebot puisse indexer la page correctement.

À noter que vous devrez passer par l’ancienne version de Google Search Console pour accéder à la fonctionnalité « Explorer comme Google », celle-ci n’étant pas encore disponible à partir de la nouvelle version.

4. Analyser l’expérience de vos utilisateurs mobile

L’arrivée de l’index mobile vient réitérer l’importance d’offrir une expérience utilisateur optimale pour vos visiteurs sur mobile.

Cela signifie de suivre de près les statistiques de comportement de vos visiteurs sur appareils mobiles et d’identifier toute lacune au niveau de leur engagement : taux de rebond plus élevé que sur desktop, navigation difficile à utiliser, images encombrantes, et autres.

En bref, l’analyse de l’expérience utilisateur sur mobile doit devenir un élément prioritaire au sein de votre processus d’optimisation en continue, si ce n’est pas déjà le cas.

5. Le temps de chargement sur mobile

Tel que mentionné par M. Zhang sur le blogue officiel de Google concernant l’annonce de l’index mobile, le temps de chargement sur mobile est un facteur important pour le référencement de vos contenus mobiles.

On ne compte plus les interventions de Google à ce sujet, que ce soit par le biais de nouvelles fonctionnalités, d’études ou de rapport de performance. De nombreux outils vous permettent de tester la vitesse de chargement de votre site, et d’identifier les éléments techniques qui en ralentissent la performance. Il n’y a donc aucune excuse possible pour ne pas travailler ce point en priorité.

Prenez le temps de vous assurer que votre temps de chargement sur mobile est optimal. Faites le test avec l’outil de Google, notez les améliorations techniques et effectuez celles-ci selon les priorités. Certaines de celles-ci peuvent même être effectuées rapidement, entrainant immédiatement un impact positif sur la performance globale de votre site.

6. Faire attention aux liens que vous enlevez sur votre version mobile

Il s’agit d’un nouveau point que je n’avais pas considéré jusqu’ici, et qui m’est apparu alors que j’effectuais la recherche pour la rédaction de cet article.

Il est très fréquent que la version mobile d’un site comporte moins de contenus que la version standard sur desktop, pour la simple raison qu’on souhaite alléger l’expérience mobile. On veut en effet simplifier l’expérience, enlever des options et des contenus jugés superflus.

Mais voilà, chaque contenu ou lien que vous enlevez de votre version mobile peut endommager votre référencement naturel, dans le cas où un lien enlevé contenait un impact positif sur votre référencement.

Publié sur Moz, l’auteur raconte qu’une comparaison de son site personnel sur mobile versus desktop décelait plusieurs dizaines de liens en moins :

Je vous conseille fortement d’aller lire l’article en question. Au minimum, je vous recommande de faire attention aux contenus que vous enlevez sur votre version mobile, et de vous assurer de limiter l’impact de ces soustractions.

Conclusion

Tel que mentionné au début de cet article, nul besoin de paniquer, l’index mobile ne se compare pas à l’annonce du mobilegeddon. Au minimum, l’indexation sur desktop demeure et continue d’exister. Après tout, une version desktop fonctionnelle sur mobile sera toujours mieux qu’une version mobile qui ne fonctionne pas.

L’index mobile nous demande simplement une mise à jour de nos réflexes d’optimisation, et d’ajouter l’optimisation sur mobile à ceux-ci : étude des logs et de la fréquentation du site par le crawler mobile, vérifier que vos contenus mobiles sont aussi bien optimisés que vos contenus desktop ou encore l’analyse du taux d’engagement des visiteurs sur leurs appareils portables.

En espérant que cet article vous aidera à réussir votre transition vers l’index mobile. Bonne optimisation !

Vous avez apprécié cet article ?

Inscrivez­-vous à l’infolettre DCHQ afin de recevoir en primeur les derniers articles de ce blogue.

Laissez un commentaire