Le 28 mai 2020, Google a dévoilé un de ses nouveaux algorithmes pour évaluer les pages web en fonction du comportement des utilisateurs lorsqu’ils se connectent et naviguent sur un site.

Grâce à cet algorithme, Google pourrait évaluer avec précision si les internautes qui visitent votre site ont une expérience optimale, laquelle sera mesurée par un ensemble de mesures appelées Core Web Vitals.

Par conséquent, il est primordial que votre site réponde à toutes les exigences imposées par cette évaluation. Heureusement, cette mise à jour, baptisée « Google Page Experience », sera opérationnelle en 2021, et il reste donc encore du temps pour se préparer.

Si vous ne voulez pas être à la traîne, poursuivez votre lecture, car nous vous expliquerons en détail cette mise à jour de l’expérience Google, notamment en ce qui concerne les changements à venir et ce que vous pouvez faire pour vous y préparer.

Qu’est-ce que la mise à jour Page Experience ?

Depuis que le classement des contenus par les moteurs de recherche est devenu incontournable pour les entreprises et leurs stratégies marketing, Google accorde la priorité à l’expérience de l’utilisateur.

Nous le savons tous : l’idée est de faire apparaître les meilleurs résultats, en renforçant les mots-clés recherchés.

Afin d’optimiser davantage les recherches, le géant du web a annoncé un nouveau facteur de classement, qui n’est autre que la Page Experience.

Cette mise à jour a pour but de déterminer comment un utilisateur perçoit son expérience de navigation sur une page, en tenant compte de plusieurs facteurs.

Google Page Experience exhorte alors toutes les marques à réfléchir à leur stratégie de référencement. Le grand pari est d’offrir une meilleure expérience utilisateur sur toutes les plateformes et tous les navigateurs.

Quels sont les facteurs les plus importants à prendre en compte ?

Certains paramètres sont pris en compte dans la nouvelle mise à jour de Google : les Core Web Vitals. Voyons plus en détail les facteurs les plus importants.

Performance de chargement des pages

Pour les utilisateurs de smartphones, plus le temps de chargement augmente, plus ils sont enclins à partir. Ainsi, de 1 à 3 secondes, la probabilité est de 32 %, de 4 à 5 secondes elle est de 90 %. Elle est de 106 % si le temps de chargement est de 5 à 6 secondes et de 123 % de 6 à 10 secondes. 

Selon les mesures issues de diverses études, le chargement devrait se produire dans les 2,5 secondes après l’action de l’utilisateur.

Ce que vous devez garder à l’esprit, c’est que pour optimiser la vitesse de chargement de vos pages, il est important de minimiser les erreurs telles que des images lourdes, des liens brisés, des publicités intrusives, etc.

La compatibilité de votre site avec les appareils mobiles

Aujourd’hui, beaucoup de gens naviguent sur Internet à partir des smartphones. Dès lors, un site web non adapté aux appareils mobiles risque de perdre des visiteurs. 

Vous êtes-vous demandé à quoi ressemblera votre site web depuis votre téléphone portable ? Est-il réactif ?

De nombreux outils existent pour tester la performance de votre site sur mobile, par exemple le test d’optimisation mobile de Google, ou encore la plateforme Google Search Console qui contient de nombreux rapports sur la vitesse et efficacité de votre site pour les utilisateurs mobile. 

Le contenu l’emporte

Nous avons déjà entendu parler des précédentes mises à jour de Google, comme Panda, HTTPS ou BERT, mais dans ce cas, le contenu demeure le critère principal.

Même si l’expérience utilisateur est médiocre, le contenu vous permettra toujours d’occuper les premiers rangs sur le moteur de recherche.

« Bien que tous les composants de l’expérience des pages soient très importants, nous donnerons la priorité aux pages contenant les meilleures informations dans l’ensemble, y compris si certains aspects ne sont pas satisfaisants. La qualité de l’expérience d’utilisation des pages ne doit pas l’emporter sur la qualité et la pertinence du contenu. Toutefois, dans les cas où plusieurs pages ont un contenu similaire, l’expérience de la page devient un critère beaucoup plus important pour la visibilité lors de la recherche. » Source : Google Search Central.

Les Core Web Vitals : qu’est-ce que c’est et que mesurent-ils exactement ?

Ce sont des éléments qui fournissent des scores sur certains aspects des pages, notamment le temps de chargement, l’interactivité et la stabilité du contenu. 

Selon Google, ces indices aideront les administrateurs de sites à mieux évaluer l’expérience de l’utilisateur.

Avec le temps, ces nouvelles données devront être associées à des facteurs existants, comme le fait d’avoir un site web compatible avec les téléphones portables, d’offrir une expérience sécurisée grâce au HTTPS ou de ne pas imposer de publicités interstitielles intrusives.

Les Core Web Vitals sont composés de 3 indicateurs :

  • Largest Contentful Paint (LCP) : l’on peut déterminer grâce à cet indicateur la vitesse de chargement perçue par l’internaute. Il s’obtient en calculant le temps qu’il faut pour que les informations importantes se chargent et apparaissent à l’écran. Selon Google, cette vitesse devrait être inférieure à 2,5  secondes, garantissant une excellente performance 
  • Le First Input Delay (FID) : celui-ci permet de connaître en combien de temps l’internaute interagit. Idéalement, il doit être inférieur à 100 millisecondes. Cet indicateur est la véritable première impression de votre site. Et, comme dans tous les domaines, la première impression est souvent cruciale ;
  • Cumulative Layout Shift (CLS) : il sera consacré à la mesure de la stabilité visuelle de votre site. Plus le score est faible, plus la navigation est agréable.

Pour plus d’infos concernant le rapport Core Web Vitals, visitez ce lien.

Comment se préparer à la mise à jour ?

Étant donné que la mise à jour ne sera appliquée qu’en mai 2021, il est préférable que vous vous prépariez à l’avance.

Considérez les Core Web Vitals. Plusieurs outils sont disponibles pour vous aider à suivre ces trois paramètres clés, notamment PageSpeed Insights et Lighthouse.

Faites en sorte que votre site Web fonctionne parfaitement sur les appareils mobiles, notamment à l’aide des outils mentionnés préalablement dans cet article. 

Assurez-vous que vos pages sont sécurisées. Quelles que soient les mises à jour des algorithmes, vous devez toujours vous assurer que votre site est sécurisé, sans contenu malveillant tel que des virus et des malwares.

Si ce ne toujours pas le cas, migrez votre site en HTTPS. Il s’agit d’un protocole qui protège l’utilisateur en trois étapes : le cryptage, l’intégrité des données et l’authentification.

Et pour finir, vérifiez l’absence d’annonces ou de publicités nuisibles à l’expérience de l’utilisateur. L’expérience doit être parfaite à tous les niveaux.

Voilà, avec l’annonce de Page Experience, l’objectif de Google est de donner suffisamment de temps aux professionnels du référencement et aux propriétaires de sites web pour s’adapter aux changements. N’hésitez pas à appliquer dès maintenant les conseils contenus dans cet article.