Outil SEO indispensable #5 : Quel % du trafic le premier rang obtient-il sur Google ?

La série outils SEO indispensables vise à partager des outils de première qualité qui ont le potentiel de contribuer immédiatement au succès de votre stratégie SEO. Le calcul de la répartition des clics naturels selon l’échelon ou la position d’un site dans les résultats de recherche est une question qui préoccupe les spécialistes SEO depuis la nuit des temps. On désire prouver la pertinence de nos stratégies, ou encore tenter de prévoir l’impact qu’un meilleur classement sous un mot-clé pourrait signifier au niveau du trafic de notre site. Il y a quelques semaines, Advanced Web Ranking a publié un outil très intéressant qui vise justement à tracer un tableau de la répartition des clics organiques selon la position d’un site dans les résultats de recherche. L’outil s’intitule Google Organic CTR History, et est accessible ici : http://www.advancedwebranking.com/ctrstudy/ Dans cet outil, vous pouvez choisir le marché dans lequel votre site opère, ou simplement une vue d’ensemble globale. Vous pouvez également activer les positions pour les recherches mobiles, et ainsi comparer les différences entre les résultats desktop et ceux mobiles : CTR -1 Ce qui est intéressant est que l’on peut suivre l’évolution des CTR organiques dans le temps, par exemple en sélectionnant les données du mois de septembre 2014, ou encore en remontant jusqu’en mars de la même année. Cela est particulièrement utile pour suivre de près tout changement majeur au comportement des utilisateurs, par exemple suite à une mise à jour de Google et de son algorithme. En ce qui concerne les données utilisées par Advanced Web Ranking pour propulser cet outil, celui-ci se base sur l’analyse de 1,632 sites Internet, et 20,734 mots-clés, le tout récupérer à partir de Google Webmaster Tools. Ainsi, AWR a accès à une flotte de sites Internet,en majorité les sites de leurs clients, et les données de ces mêmes sites ont été utilisés pour tracer les comparaisons. Ainsi, si on utilise le classement global, on constate la moyenne suivante pour les taux de clics des 10 premières positions dans un résultat de recherche typique de Google : 1ère position : 29,49% 2e position : 13,38% 3e position : 9,65% 4e position : 6,91% 5e position : 5,4% 6 à 10e position : 3,54% 2e page de résultats : 2,92% 3e page de résultats : 1,16% On constate rapidement que la différence est majeure entre le premier et deuxième rang. En effet, on parle ici d’un écart de 16% entre les deux échelons. Et personne ne sera surpris d’apprendre qu’un site Web positionné sur la 2e ou 3e page de résultats a peu de chance de survivre dans son industrie. Pourquoi le total des taux de clics lorsque additionné n’atteint pas le 100% ? Plusieurs raisons sont évoquées dans l’étude complète réalisée par AWR : clique sur une annonce AdWords, l’utilisateur a lancé une autre recherche pour raffiner les résultats, ou encore celui-ci a tout simplement fermé la fenêtre ou cliqué un résultat sur une page suivante. D’ailleurs, toujours sur le sujet des annonces AdWords, il est possible d’utiliser l’outil de AWR pour comparer les taux de clics quand une annonce AdWords apparaît dans la page de résultats de recherche, simplement en utilisant les options de filtres dans le menu de l’outil : CTR -2 On constate ainsi comment les annonces AdWords viennent changer la donne. En effet, un résultat Google avec une annonce donne uniquement 18,75% des clics au résultat naturel, comparativement à 29,3% lorsque la recherche ne suggère pas d’annonces AdWords. On parle ici d’une différence importante qui prouve, qu’on le veuille ou non, que les annonces AdWords sont presque requises si on désire capturer la plus grande part de son marché en ligne. Finalement, on peut également comparer les différents secteurs d’activité, toujours dans les options de menu et de filtrage : CTR 3 Le tableau ici haut démontre que le secteur “Dining & Nightlife” obtient les plus hauts taux de clics pour un premier rang sur Google à 42,97%, ce qui n’est pas si surprenant, puisque l’on peut présumer que les recherches dans ce domaine concernent des noms d’établissements, par exemple le nom de son restaurant favori. Bref, beaucoup de données pour pouvoir s’amuser pendant un long moment ;-)

Comment tirer profit de ces données ?

Les façons d’utiliser l’outil ainsi que ces données sont nombreuses pour le stratège SEO : Par exemple, on peut s’en servir pour :
  • Analyser les retombées en terme de trafic si on améliore notre classement naturel, par exemple en passant du deuxième au premier échelon pour notre mot-clé.
  • Calculer le retour sur les investissements en temps et en effort que vous désirez proposer à votre client, par exemple lui démontrer qu’il peut espérer obtenir 30% des opportunités de recherches suite à l’application de votre stratégie SEO.
  • Ou encore, si le site est totalement absent de la première page et se classe sur la deuxième ou troisième page, et bien, lui faire comprendre l’ampleur du trafic perdu, et les opportunités potentielles en amenant le site au sein des premiers résultats.
En espérant que cet outil vous sera utile pour calculer le potentiel de trafic suite à une amélioration du classement de votre site :-)

Vous avez apprécié cet article ?

Inscrivez­-vous à l’infolettre DCHQ afin de recevoir en primeur les derniers articles de ce blogue.

1 Comment

Laissez un commentaire